Image Resizing


Partagez | 
Page 1 sur 1
avatar
appelle moi quand ça va pas ok ?
"appelle moi quand ça va pas ok ?"
Icône personnage :
Framboises : 58
Sac à dos : Rien
Badges : Rien
Péché capital : Paresse
Fiche : www.
Pouvoir : Efface temporairement les mauvais souvenirs.
Avatar : Mob — Mob Psycho 100
Boîte à sms : www.
"appelle moi quand ça va pas ok ?"
Icône personnage :
points
Framboises : 58
points
Sac à dos : Rien
points
Badges : Rien
points
Péché capital : Paresse
points
Fiche : www.
points
Pouvoir : Efface temporairement les mauvais souvenirs.
points
Avatar : Mob — Mob Psycho 100
points
Boîte à sms : www.
points
bla
Icône personnage :
Framboises : 58
Sac à dos : Rien
Badges : Rien
Péché capital : Paresse
Fiche : www.
Pouvoir : Efface temporairement les mauvais souvenirs.
Avatar : Mob — Mob Psycho 100
Boîte à sms : www.
Icône personnage :
Framboises : 58
Sac à dos : Rien
Badges : Rien
Péché capital : Paresse
Fiche : www.
Pouvoir : Efface temporairement les mauvais souvenirs.
Avatar : Mob — Mob Psycho 100
Boîte à sms : www.
ANIKI — ton meilleur pote
(Sam 2 Sep - 4:26)
bal
Ordre suggéré (après tu fais c'que tu veux hein je suis pas ta mère) : Histoire - Physique - Caractère



Aniki
Eh ça biche mon con ? Tu veux qu'on se fasse une bouffe ?


.
.
MOB — MOB PSYCHO 100

WONDERLAND
Péché capital : Paresse.
Nom & prénom : Le Maître du Jeu, le premier à lui adresser la parole, l'a toujours appelé Aniki alors c'est comme ça qu'il se présente. Après tout, ça colle plutôt, tu trouves pas ?
Âge : Existe depuis 20 ans ; pense être bloqué à 26 depuis sa mort. C'est pour ça qu'il ressemble beaucoup plus à un gars d'une vingtaine d'années que quelqu'un de 27 ans.
Date & âge de mort : Existe dans new-life.com depuis 1997. Persuadé d'être mort le 12 octobre 1997, à 27 ans.
stresses pas, poto
Aniki a envie que tu te détendes un peu. Que tu oublies 5 minutes ce qui te fais froncer autant les sourcils et te ronger les ongles. Sauf que tu peux pas, ça reste coincé entre tes synapses et ne fait que rebondir sur les parois de ton crâne. Il t'a emmené à la salle d'arcade mais voilà, le cœur y est pas et il le sent.

Avec un petit sourire pincé il te dit que tout va bien aller et pose sa main sur ton épaule. C'est un petit geste, rien du tout, mais tu as l'impression que ça change tout. La modeste affection et la compassion exprimées par cette paume suffit à te faire aller un peu mieux, au moins le temps de la soirée. Tu arrives à oublier tout ce stress qui te dévore et à t'amuser, même à rire !

... attends, juste grâce à cette marque d'amitié ? Et puis mince, c'est pas la première fois, ça arrive souvent quand tu traines avec ce type. Il est si doué que ça pour déstresser les gens ?
Tout de même.

Parfois, quand vous vous touchez peau à peau, tu ressens une énorme vague de soulagement et d'oubli qui emporte tout tes soucis pour quelques heures. Le lendemain, ça ne va pas forcément mieux, tu as de nouveau la boule au ventre, mais le souvenir de la veille reste, te fais sourire. Étrangement, tu t'en souviens plus que les autres évènements qui te sont arrivés dans ta mort.

Quand vous passez toute la nuit ensemble et que tu te laisses porter par cet oubli si agréable à la première poignée de main, tu te retrouves en plein milieu de la soirée, vers 1 ou 2 heure du matin, à sangloter sans pouvoir t'arrêter quand ta peine revient, t'écrase, reprend le contrôle de manière encore plus implacable, peut être même un peu plus qu'avant... Mais il est là pour te tapoter le dos et t'étouffer en te serrant contre son torse... alors ça va.

Toi, tu va mieux à son contact. Mais plus tu le côtoie et plus quelque chose te dérange... Lui, il continue d'agir comme avant mais parfois son sourire n'atteint plus ses yeux, parfois il manque l'habituelle bienveillance qui y brille. ... Il va bien, quand même ?

tldr ; (si c'est pas clair) Aniki peut choisir d'estomper les sentiments et les souvenirs négatifs qui encombrent une personne pour quelques heures. En fait, il absorbe ces pensées noires et plus il le fait, plus il se retrouve parasité par ces idées sombres. S'il le souhaite, le temps passé avec lui pendant que l'on est dans cet état se grave plus facilement dans la mémoire et est un souvenir un peu plus durable que les autres, mais cela l'atteindra encore plus. Une fois les quelques heures de légèreté émotionnelle passée, les inquiétudes reviennent, souvent plus présentes qu'avant, plus imposantes. A moins qu'il ne décide de filer un petit coup de pouce et de les prendre à nouveau à sa charge.
Il a besoin de toucher la peau de la personne pour faire ça.

Caractère


Aniki c'est le gars hyper A L'AI-SE.

« - Et tu l'as rencontré, au moins, ce gars, Nao ? Le fameux truand ?
- Tu me prends vraiment pour une menteuse ? Bien sûr ! Je le vois tout le temps sourire. Il a l'air... sympa ? Une fois, j'étais terrorisée, il était devant chez nous quand je rentrais des cours !
- Waah, sérieux ?! Il voulait quoi ? Il venait vous extorquer du fric ?
- Hahaha, je suis sûre qu'il venait menacer tes parents et les forcer à te vendre au Lupanar dégueulasse qui appartient à son clan !
- Dis pas ça, t'es crade ! Nan, le gars a fait un grand sourire, j'étais paralysée. Il m'a dit que le facteur s'était trompé et avait mit dans sa boîte aux lettres un courrier à nous, il m'a filé la lettre et est parti en me disant de bien bosser à l'école pour pas finir comme lui.
- ... C'est tout ?! Pfff, t'es décevante comme fille.
- On dirait mon oncle sympa... T'es sûre que c'est le bon type ? Il lui manque vraiment un doigt ? »


Aniki, c'est le genre qui vous sort de belles blagues de beauf dès que l'occasion se présente, qui vous fait des clins d’œil immondes et des coup de coudes à vous écarter les côtes quand vous "avez une touche", qui vous tape dans le dos assez fort pour vous disloquer quelques vertèbres et ne semble en général n'avoir aucune forme de gêne quelconque.

Le type qui se désape devant vous et quand vous montrez que vous êtes embarrassés, il se contente d'agiter vaguement la main avec un "T'inquiètes ça me dérange pas !" sans interrompre ce qu'il fait. Pour situer le personnage, une de ses phrases d'accroche préférées quand il est à la piscine ou au sauna, c'est d'apparaitre en train de se baigner dans son plus simple appareil, à la cool, en sortant une phrase qu'il adore, du type : "Eh on est pas bien, là, tous les deux, mon con ?". S'il pouvait le faire en sirotant nonchalamment une noix de coco avec une petite paille rose rayée, il ne s'en priverait pas un seul instant (il apprécie particulièrement cette entrée théâtrale car il n'est pas pudique pour un sou).


On pourrait se sentir outré par un type aussi vulgaire et semblant ne montrer aucune compassion pour ses interlocuteurs, le gars qui s'incruste et s'impose dans la conversation sans faire gaffe au reste. Mais si on prend le temps de voir ça avec un peu de recul, on se rend compte que c'est le genre de comportement qui met tout de suite à l'aise les gens, que ce soit en les faisant marrer ou en les énervant assez pour leur faire oublier quelques instants leurs problèmes.

Et c'est ainsi qu'Aniki se rend utile aux players : en les aidant à se sentir mieux. Le faux yakuza ne donne pas très souvent des indices mais si jamais vous avez juste envie de sourire un peu et de sortir de votre tête l'horreur de votre condition actuelle, vous n'avez qu'a le laisser prendre en main la soirée. Dur de prédire comment cela va finir, mais on est sûr de ne pas s'endormir en pleurant, pour une fois !

Tous les moyens sont bons pour se distraire et oublier sa condition (et s'amuser), notamment jouer. Aniki adore les jeux en général, que ce soit les jeux de cartes, les jeux avec des pions, les paris... Il n'est pas un grand joueur mais après des années à s'entrainer, on peut dire qu'il touche sa bille sur un paquet de jeux, notamment les jeux de stratégie comme les échecs, le poker et le mah-jong. Il est aussi très bon à chou-fleur et cache cache, mais peu de gens acceptent de jouer avec lui à ces jeux là, pour son plus grand désespoir. Il est du genre très réglo, sauf quand il joue, où il triche plutôt bien. Mais il s'en sert surtout pour faire gagner ses opposants lorsqu'il sent qu'il faudrait leur remonter un peu le moral en gagnant.


Tout cela montre que lorsque l'on arrive à voir au delà de ses conversations inutiles, ses blagues immondes et son physique plutôt flippant, Aniki aime profondément les gens et se sent obligé d'aider ceux qui l'entourent. Il n'est pas vraiment doué pour parler de sentiments ou pour offrir des conseils aux personnes qui prennent la peine de se confier, alors il fait ce qu'il fait de mieux : le pitre, le gars chelou, bruyant et égocentrique qui t'emmène dans des restaurants paumés. Il est souvent assez maladroit dans ses tentatives de réconfort mais fait toujours de son mieux et donne tout, prêt à se plier en quatre pour arracher un maigre sourire.
Ce qui lui réchauffe le cœur et lui fait le plus plaisir, c'est de voir quelqu'un qui se sentait visiblement mal finir par sourire. Et à l'inverse, les personnes qui restent hermétiques à tout ses essais le font déprimer. Il arrive plus ou moins bien à le cacher derrière son éternel sourire mais a la terrible impression d'avoir échoué.


Très tourné vers le gens, il déprime aussi lorsqu'il se retrouve tout seul avec personne à qui parler. Il a parfois essayé de cultiver un côté "loup solitaire" pour coller inconsciemment au cliché du mafieux classe mais on se rend très vite compte qu'il est toujours fourré avec du monde en toutes circonstances et presque à toute heure de la journée et de la nuit. C'est pour cela que lorsqu'il se retrouve seul malgré lui, il parle quand même. A n'importe quoi : les animaux, les objets, les plantes... Mais n'essayez pas de le faire avouer cette habitude étrange, il sait faire preuve d'une mauvaise foi légendaire et dénie tout en bloc.


Son entière existence est construite autour du bien qu'il peut faire au monde qui l'entoure, alors il préfère ne pas trop penser au passé, à l'avenir ou tout ce qui peut le sortir de l'instant présent et l'inquiéter. Comment aider les gens si tu es flippé toi même ? Et pourtant... Pourtant... Lui qui n'était né qu'avec des anecdotes pas possibles, des histoires incroyables et des souvenirs carrément sympa voire neutres, se retrouve rongé petit à petit par la négativité des gens, qu'il absorbe volontiers même si ça l'inquiète un peu. Qu'est-ce qu'il va devenir si il ne peut plus faire du bien autour de lui ? Si il n'y arrive plus ? Pour le moment il n'a que quelques inquiétudes nocturnes avant de s'endormir mais si... Si ça le parasitait au point qu'il ne sache même plus sourire lui même ?

Aniki a un énorme sens de l'honneur et du sacrifice, c'est pourtant malgré toutes ces inquiétudes sur son avenir proche il continue de sacrifier son bien être pour aider les joueurs et de porter à leur place leurs lourds fardeaux sur ses épaules, même quelques heures. Quitte à ce qu'il passe un jour un point de non retour. En attendant, il se contente de serrer les dents et de ne se coucher que lorsqu'il est réellement épuisé pour s'endormir d'un coup sans trop remuer dans sa tête les pensées qui s'y sont infiltré.
Physique

« - Hey Hitomi ! C'est vrai ce qu'elle raconte, ta frangine ?
- Quoi ? Qu'est-ce qu'elle bave encore ?
- Sur le gars dans la rue de Nao !
- Ah, ça ? Ouais, je l'ai vu une fois en allant la voir avant qu'ils déménagent. Je dormais chez elle, on regardait des films et vers 17h on a entendu un bruit de moteur. On croyait que c'était son père, on est allées voir à la fenêtre et c'était en fait une grosse berline noire avec vitres teintées et tout le bazar qui venait de se garer devant la maison d'en face. Et le type en est sorti, cigarette au bec, posé. Il avait vraiment un regard flippant, les sourcils froncés, genre en train de réfléchir à comment étriper les gars qui ont des dettes en retard ou je ne sais quel autre truc auxquels ces gars pensent...
- Il était habillé comment ?
- Pfff, c'est quoi cette question ?
- Laisse moi raconter, c'est bon ! Il était en costard. Tout en noir, même la chemise et la cravate. Sobre. Sauf qu'en sortant il a desserré sa cravate et a déboutonné le haut de sa chemise et on pouvait voir sur ses clavicules qu'il était tatoué.
- Ouah, c'est un vrai de vrai je suis sûre ! Tu sais, le genre qui va aux bains public tatoué de la tête aux pieds et à qui on dit rien.
- En même temps, tu veux faire quoi ? Appeler les flics ? Ils sont surement potes.
- Taisez vous, je veux entendre la suite ! Raconte, t'as vu d'autres trucs ?
- Eh bien, moi je ne l'ai pas vraiment vu mais Nao m'a dit qu'elle a fixé ses mains quand il a touché sa cravate et il lui manquait des phalanges sur le petit doigt et l'annulaire !
- Putain, sérieux ? Ils font encore ça ? C'est chaud !
- Ouais il parait qu'ils ont encore des traditions bizarres. Tu te souviens, aux infos ? Il y a 3 mois on a retrouvé un réalisateur avec le visage scarifié car il a osé faire un film se moquant d'un gros clan...
- Arrête, j'ai froid dans le dos ! »


On imagine forcément ce genre d'histoire sordides la première fois que l'on croise la route d'Aniki, avant qu'il ne commence de parler et de déblatérer des conneries. Il n'est pas bien grand, à peine 1m67, mais il a quelque chose d'intimidant qui fait qu'on a du mal à ne pas remarquer sa présence dans une pièce. Quelque chose dans sa démarche nonchalante qui laisse supposer que chaque muscle de son corps est entretenu, régulièrement sollicité et toujours tendu à l'extrême pour être prêt à réagir dans la seconde au moindre problème. Quelque chose de vital quand on a choisi une profession où finir par se faire descendre froidement par balles lorsque l'on prend un café le lundi matin est bien plus courant que de prendre sa retraite.

Malgré son allure de petite frappe, il se déplace comme un gars qui sait toujours où il va et si l'on arrive à l'apercevoir au moins en partie sans ses vêtements (ce qui arrive plus souvent que ce que l'on pourrait penser), on pourrait être étonné de voir ses muscles, bien définis. Une vraie apparence de petit caïd qui sait très bien ce qu'il fait quand il veut faire mal.

On pourrait continuer ainsi longtemps. Parler de son visage toujours lisse et si pâle, sa peau si claire par rapport à ses yeux si noirs et si expressifs, encadrés de mèches toutes aussi sombres et bien disciplinées, toutes ordonnées en une coupe au bol plutôt ringarde, avec sa nuque rasée, comme si cela sauvait les meubles et le rendait un peu plus classe. On pourrait parler de ses petits lèvres minces par lesquelles s'échappe une voix étonnement braillarde et souvent trop forte.

On pourrait parler de tout ça mais évidemment, vous vous en foutez. Même de son style sobre et élégant lorsqu'il ne se débraille pas complètement. Ça, ça ne vous intéresse pas, hein ? Tout ce que vous remarquez, c'est sa gueule de truand.

Les petites cicatrices qui parsèment son corps, notamment celle juste à côté de son œil droit. Les égratignures sur ses poings souvent serrés. Ses mains, d'ailleurs, elles sont trop habiles, non ? Sûrement habituées à manier le couteau comme pas deux pour se venger et vous découper un nouveau sourire. Ou peut être qu'elles sont si calleuses à force de serrer une crosse de revolver. Les ongles noircis, coupés courts, c'est à cause de toutes les maisons qu'il a du flamber, celles de ceux qui ne paient pas à temps au clan.
Son regard qui se durcit et ses dents qui grincent dès que quelque chose ne se passe pas comme prévu, ça vous glace le sang, mais vous seriez déçu si vous ne le voyiez pas. Et puis ce fameux tatouage ! ça, c'est quelque chose. Cet énorme tigre qui s'étale sur tout son dos sur des arabesques colorées qui s'étendent partout, autour de ses bras, sur ses épaules, jusqu'à ses clavicules, sur ses côtes, sur ses jambes, jusqu'aux chevilles ! Une œuvre d'art tant les couleurs sont éclatantes ! Bon, vous trouvez ça un peu kitsch mais s'il n'y avait pas ça, ce ne serait pas "un vrai".

Et puis le clou du spectacle, ce qui accroche vos regards à chaque fois, ce sont bien évidemment ses doigts. Au début, vous trouviez qu'il manquant quelque chose sans pouvoir mettre le doigt dessus et puis ça vous a sauté à la figure : à sa main gauche, il n'a plus de petit doigt, à sa main droite il manque une phalange à son annulaire. Alors ça ! Top. Comment il s'est fait ça ? Choppé en train de tricher au mah-jong ? Obligé de payer une dette d'honneur au chef de clan ? Votre cœur palpite rien que d'imaginer !


Non, vraiment, le Game Master aime les clichés.


Aniki, ça ne le gêne pas tant que ça, il assume très bien son apparence, même si ça l'embête un peu que parfois certains soient intimidés par son look. Il aime même plutôt bien son apparence atypique. Toutes ces cicatrices, ça donne des histoires à raconter, après tout. Les doigts, c'est un peu gênant pour certains jeux quand il essaye de marquer les cartes, mais on finit bien par s'y faire.
Histoire

« - Eh, tu l'as entendu, celle là ? Celle du voisin des Watanabe.
- Le voisin de Nao ? Heu, non, je crois pas. Il est bizarre ?
- Pire que ça ! Il paraît que le type a une tête de tueur. Et que c'est un caïd, un vrai de vrai, pas juste un gars avec des cicatrices ! Il vit tout seul et rentre à des heures pas possibles. Quand le col de sa chemise n'est pas totalement en place on peut voir un tatouage, de loin... et quelques uns l'ont vu prendre son courrier une fois et ont remarqué qu'il lui manquait des phalanges...
- Genre, un mafieux ? Qu'est-ce qu'il foutrait dans ce quartier ?
- Je sais pas, peut être qu'il cherche à se fondre dans la masse et à ne pas se faire remarquer ? Quasiment personne ne le voit dans la rue. La soeur d'Hitomi m'a raconté que lorsqu'il y a eu toute une série de cambriolages dans la région, les gens cambriolés de cette rue retrouvaient toujours leurs objets volés sur leur perron, dans une boite, bien rangée, le lendemain ! Tout le monde pense que c'est ce gars !
- Attends, attends, tu crois ce que raconte cette pisseuse ? Cette histoire, c'est juste ça : une histoire ! J'ai entendu la même en sport il y a 5 mois.
- Sérieux ? Nan, je suis sûre que c'est vrai !
- Pfff, tu es si naïve que ça ? C'est hyper cliché, le coup du gros yakuza flippant et violent mais qui est en fait un super voisin. Il y a pas un film sur ça d'ailleurs ? Avec Bruce Willis ?
- Vraiment ? Ho... T'es pas drôle... J'avais un peu envie d'y croire, à cette histoire... »

Aniki est né de ce genre de légendes urbaines. Le gars censé être flippant et dont la moindre fissure dans son sourire laisse passer une violence terrible mais qui vous paie des coups volontiers. Il vous tape dans le dos en vous annonçant que c'est l'heure de l'apéro, des coup assez forts pour vous décoller les deux poumons et peut être même en cracher un ou deux s'il ne se contrôle pas.

• •

La première fois que ses yeux se sont ouverts, c'était le 12 octobre 1997. Ils s'ouvrirent sur le visage atypique du Game Master déformé par un sourire plutôt malsain, et une phrase d'accueil dans le grand bazar de l'existence pas piquée des hannetons. Du genre : "Eh ben, Aniki ? Pas trop paumé ? J'espère pas, bientôt ce sera à toi de te tenir comme j'me tiens face aux nouveaux venus. Allez, bon courage et ciao bella !".

Il n'avait que des vagues souvenirs, comme si sa vie avait toujours été la même, semaine après semaine, sans avoir retenu aucun nom de lieux ou de personnes...

l'odeur de cigarettes omniprésente, parfois l'encens hors de prix qui s'accroche aux vêtements.

le ronronnement d'un moteur de berline couteuse les matins.

la même soupe épicée tous les mardis soirs, trop chaude, qui ébouillante le palais.

l'eau trouble des bains publics les jeudis.

la vieille qui te traite de bon à rien les samedis.

les ruelles qui puent.

le cliquetis des tuiles sur la table de jeu.

Parfois, il a des souvenirs un peu plus précis. Des anecdotes, des parties mémorables de tel ou tel jeu, ce genre de choses, mais toujours sans noms, sans visages, que des mains désincarnées sur des tapis de velours ou agrippées à des cigarettes. Et il ne cherche pas à en savoir plus, à vrai dire. Il se dit qu'il n'a du retenir que les bons souvenirs de sa vie et il n'a pas si envie que ça de gratter si c'est pour se retrouver avec des images indélébiles de séances de torture et autres passages à tabac. Il a des flash de ce genre depuis quelque temps, lorsqu'il abuse trop de son pouvoir, des souvenirs indésirables qui s'immiscent petit à petit. Il a parfois l'impression d'être réveillé par des coups de feu ou des ordres insultant lui intimant d'ouvrir les yeux. Quelques douleurs fantômes, là où se tenaient ses phalanges manquantes. Des parasites.

Donc il vaut mieux ne pas trop se tourner vers l'arrière, en rester aux choses agréables et passer à autre chose. Du coup, il se concentre sur sa vie de tous les jours, souvent assez mouvementée mais qui consiste toujours en Aniki qui se balade ou va s'amuser et tombe sur des gens qu'il a envie de réconforter en chemin et qu'il embarque dans des virées pas possibles. Comme ça, il fait son taf, en s'amusant.

Il l'aime bien, son travail, alors il ne voit pas de raisons de désobéir au Game Master. Le changement ne l'a pas tant bouleversé. Tant qu'il peut continuer de faire ce qu'il a envie de faire... Il fait bien ce qu'il veut.


© (◕‿◕✿)

Si je te dis awesome Validé !
Parle-moi un peu de toi : J'ai tendance à préférer opérer en soum soum

J'ai supposé qu'à l'époque de la création d'Aniki en 1997 le GM était un homme mais je peux changer ça avec des pronoms féminins viteuf pour la phrase sur l'origine de son nom. Et j'ai grave improvisé sur la phrase qu'il dit quand il crée Aniki, ça peut aussi se modifier, en gros l'idée c'est surtout qu'il le baptise et voilà donc je peux beaucoup la modifier s'il le faut !


Dernière édition par Aniki le Sam 2 Sep - 15:26, édité 19 fois
avatar
Deadly woods circus
"Deadly woods circus"
Icône personnage :
Framboises : 97
Sac à dos : Rien
Badges : Rien
Péché capital : La Colère
Fiche : www.
Pouvoir : Entrevoir les mémoires
Avatar : Prussia (Female), Hetalia
Boîte à sms : www.
"Deadly woods circus"
Icône personnage :
points
Framboises : 97
points
Sac à dos : Rien
points
Badges : Rien
points
Péché capital : La Colère
points
Fiche : www.
points
Pouvoir : Entrevoir les mémoires
points
Avatar : Prussia (Female), Hetalia
points
Boîte à sms : www.
points
bla
Icône personnage :
Framboises : 97
Sac à dos : Rien
Badges : Rien
Péché capital : La Colère
Fiche : www.
Pouvoir : Entrevoir les mémoires
Avatar : Prussia (Female), Hetalia
Boîte à sms : www.
Icône personnage :
Framboises : 97
Sac à dos : Rien
Badges : Rien
Péché capital : La Colère
Fiche : www.
Pouvoir : Entrevoir les mémoires
Avatar : Prussia (Female), Hetalia
Boîte à sms : www.
ANIKI — ton meilleur pote
(Sam 2 Sep - 10:46)
bal
Oww trop cool un nouveau ♥.♥
Bienvenuuue !
avatar
Deadly Sin
"Deadly Sin"
Icône personnage :
Framboises : 844
Sac à dos : Rien
Badges :
Péché capital : Orgueil
Fiche : www.
Pouvoir : Illusion
Avatar : Izaya & Kanra - Durarara !!
Boîte à sms : www.
"Deadly Sin"
Icône personnage :
points
Framboises : 844
points
Sac à dos : Rien
points
Badges :
points
Péché capital : Orgueil
points
Fiche : www.
points
Pouvoir : Illusion
points
Avatar : Izaya & Kanra - Durarara !!
points
Boîte à sms : www.
points
bla
Icône personnage :
Framboises : 844
Sac à dos : Rien
Badges :
Péché capital : Orgueil
Fiche : www.
Pouvoir : Illusion
Avatar : Izaya & Kanra - Durarara !!
Boîte à sms : www.
Icône personnage :
Framboises : 844
Sac à dos : Rien
Badges :
Péché capital : Orgueil
Fiche : www.
Pouvoir : Illusion
Avatar : Izaya & Kanra - Durarara !!
Boîte à sms : www.
ANIKI — ton meilleur pote
(Sam 2 Sep - 12:51)
bal
Bienvenue !
Si tu as des questions ou autre n'hésite pas à venir me voir ! I love you




Nyah, merci pour ce vava Andros. >w< *in love*
avatar
appelle moi quand ça va pas ok ?
"appelle moi quand ça va pas ok ?"
Icône personnage :
Framboises : 58
Sac à dos : Rien
Badges : Rien
Péché capital : Paresse
Fiche : www.
Pouvoir : Efface temporairement les mauvais souvenirs.
Avatar : Mob — Mob Psycho 100
Boîte à sms : www.
"appelle moi quand ça va pas ok ?"
Icône personnage :
points
Framboises : 58
points
Sac à dos : Rien
points
Badges : Rien
points
Péché capital : Paresse
points
Fiche : www.
points
Pouvoir : Efface temporairement les mauvais souvenirs.
points
Avatar : Mob — Mob Psycho 100
points
Boîte à sms : www.
points
bla
Icône personnage :
Framboises : 58
Sac à dos : Rien
Badges : Rien
Péché capital : Paresse
Fiche : www.
Pouvoir : Efface temporairement les mauvais souvenirs.
Avatar : Mob — Mob Psycho 100
Boîte à sms : www.
Icône personnage :
Framboises : 58
Sac à dos : Rien
Badges : Rien
Péché capital : Paresse
Fiche : www.
Pouvoir : Efface temporairement les mauvais souvenirs.
Avatar : Mob — Mob Psycho 100
Boîte à sms : www.
ANIKI — ton meilleur pote
(Sam 2 Sep - 15:00)
bal
Merci ! ♥

Pour le moment je n'ai pas de questions et tout va bien, plus que l'histoire à finir et hop !


EDIT : j'ai fini l'histoire (et donc la fiche) ! Je l'ai fait volontairement assez courte car Aniki n'a que peu de souvenirs de sa vie d'avant, que des petits moments flous et surtout il ne souhaite pas du tout creuser et en savoir plus, pour lui c'est plutôt une aubaine d'en savoir si peu.

Mais si il faut plus développer, je peux le faire, pas de problème !
avatar
Deadly Sin
"Deadly Sin"
Icône personnage :
Framboises : 844
Sac à dos : Rien
Badges :
Péché capital : Orgueil
Fiche : www.
Pouvoir : Illusion
Avatar : Izaya & Kanra - Durarara !!
Boîte à sms : www.
"Deadly Sin"
Icône personnage :
points
Framboises : 844
points
Sac à dos : Rien
points
Badges :
points
Péché capital : Orgueil
points
Fiche : www.
points
Pouvoir : Illusion
points
Avatar : Izaya & Kanra - Durarara !!
points
Boîte à sms : www.
points
bla
Icône personnage :
Framboises : 844
Sac à dos : Rien
Badges :
Péché capital : Orgueil
Fiche : www.
Pouvoir : Illusion
Avatar : Izaya & Kanra - Durarara !!
Boîte à sms : www.
Icône personnage :
Framboises : 844
Sac à dos : Rien
Badges :
Péché capital : Orgueil
Fiche : www.
Pouvoir : Illusion
Avatar : Izaya & Kanra - Durarara !!
Boîte à sms : www.
ANIKI — ton meilleur pote
(Sam 2 Sep - 20:39)
bal
Wonderland;





Fiche validée. ♥

Sincèrement désolée, je me suis endormie alors que je devais te valider ! En tout cas, je pense que je le dis très souvent et à beaucoup de personnes, mais j'ai adoré ta fiche. Elle sort de l'ordinaire par son format "rumeur - histoire/ la vraie histoire", et c'est super sympa ! Elle est très agréable et amusante à la lecture, j'aime beaucoup ta plume. Le personnage lui même est super attachant et très marrant, j'ai vraiment hâte de le voir exploité dans le RP ! Et il a même un côté adorable avec de besoin de parler à n'importe qui (voire n'importe quoi) en toute circonstance !
Ps : j'aime beaucoup ton pouvoir aussi.
Sur ce, tu es validé, je te laisse aller RP librement et découvrir les petits liens importants. N'oublie pas les taxes, y a un petit formulaire à remplir et de petites infos à lire si ce n'est pas déjà fait. (www.)

Puis très bon RP surtout. Have fun ! ♥





Nyah, merci pour ce vava Andros. >w< *in love*
Page 1 sur 1

Ouvrir les outils de navigation et modération
Sauter vers: