Image Resizing


Partagez | 
Page 1 sur 1
avatar
Deadly Sin
"Deadly Sin"
Icône personnage :
Framboises : 844
Sac à dos : Rien
Badges :
Péché capital : Orgueil
Fiche : www.
Pouvoir : Illusion
Avatar : Izaya & Kanra - Durarara !!
Boîte à sms : www.
"Deadly Sin"
Icône personnage :
points
Framboises : 844
points
Sac à dos : Rien
points
Badges :
points
Péché capital : Orgueil
points
Fiche : www.
points
Pouvoir : Illusion
points
Avatar : Izaya & Kanra - Durarara !!
points
Boîte à sms : www.
points
bla
Icône personnage :
Framboises : 844
Sac à dos : Rien
Badges :
Péché capital : Orgueil
Fiche : www.
Pouvoir : Illusion
Avatar : Izaya & Kanra - Durarara !!
Boîte à sms : www.
Icône personnage :
Framboises : 844
Sac à dos : Rien
Badges :
Péché capital : Orgueil
Fiche : www.
Pouvoir : Illusion
Avatar : Izaya & Kanra - Durarara !!
Boîte à sms : www.
Sous l'ombre d'un doute •• PV Akkami
(Sam 15 Juil - 0:49)
bal
Sous l'ombre d'un doute
PV AKKAMI

Qu’est-ce que le suicide ? Avant tout, un grand débat. Une personne qui décide de mettre fin à ses jours en coupant le fil qu’est sa vie en deux. Est-ce un acte courageux ou juste une manière de fuir ou de se venger sur sa vie ? Une question à laquelle il n’est malheureusement pas si simple de répondre. Ce que Narcisse en savait, c’est qu’il s’en foutait. Pour lui, la vie c’était chiant, et il en était simple spectateur. Les choses ont bien changé maintenant. Il a toujours vu la vie comme un jeu. Finir une journée, c’était passer un checkpoint. De ce fait, l’idée de se tirer une balle ou se couper les veines ne lui avait jamais traversé l’esprit, mais il comprend que d’autres camarades soient passés à l’acte. Enfin, « comprendre » est un bien grand mot.

Le suicide, c’est également un grand nombre de questions. Pourquoi la personne a-t-elle décidé de renoncer de vivre ? Pourquoi avoir sacrifié des décennies d’inconnu, peut-être même de bonheur, pour d’autres journées, mois, années malheureux ? A l’arrivée, la personne est-elle satisfaite ? N’est-ce pas juste une manière d’attirer l’attention sur soi, et montrer qu’on ne va pas bien ? Une personne bien prise en charge et aidée peut-être renoncer à la mort ? Là encore, impossible de répondre. Et là encore, comme vous vous en doutez si bien, Narcisse s’en lave les mains, comme de sa première dent de lait. Les gens ont leurs raisons, des raisons qu’on ignore, et qui ne nous concernent pas. C’était leur vie, pas la sienne. Ce qu’il sait, c’est que lui est satisfait de sa mort. Il n’aurait jamais imaginé d’être autant libéré d’un poids que celui de ses 19 ans d’existence. Mais s’il fallait qu’il vive plus longtemps, ça ne l’aurait pas dérangé.

Finalement, le suicide, c’est également un soulagement pour une peine. Des larmes coulent à flot, des regrets bourgeonnent plus qu’un cerisier au mois de mars. Un questionnement nait dans l’esprit de chaque personne concernée, sauf celle qui est morte. Elle, elle repose en paix. Elle, elle est désormais bien loin de toutes ces emmerdes. Puis, elle arrive sur new-life, et là, elle doit trouver le destin bien ironique. Une vie pour une mort immortelle. Ca, ça prouve bien que son créateur est un putain de rigolo. Et qu’est-ce qu’on se marre.

Enfin. C’était un lundi matin comme tous les autres. Dans l’attente du début d’une mission ou de l’arrivée d’un nouveau membre, Narcisse se baladait tranquillement dans le parc. Dans son habituel jean noir, et sweat bleu pétrole, il regrettait d’avance de ne pas avoir regardé la météo avant de sortir. Il avait chaux dans ses vêtements, et il n’y avait pas un seul nuage qui semblait vouloir pointer le bout de son nez sur le ciel. Il maudissait tout : la chaleur, le soleil, les gens, et sa connerie.

Croyant avoir l’idée du siècle, aka aller s’abriter dans l’ombre sous l’un des arbres du parc, il se dirigea vers celui-ci. Il a eu de la chance, car il avait réussi à trouver un petit coin où il faisait plutôt frais. A côté, il entendait les gens débattre de manière enflammée. Ils ne le voyaient pas, c’était des vivants. N’est-ce pas ironique de voir des vivants parler de mort devant un mort ? Narcisse ne pouvait s’empêcher de lever les yeux au ciel à chacune de leur parole. Finalement, il ne put tenir bien longtemps sans lâcher une remarque à voix haute.

« - Ptain, ça m’étonne pas qu’il cherche à s’foutre en l’air s’il doit écouter leurs conneries tous les jours.

Il savait pertinemment que les deux filles qui piaillaient depuis tout à l’heure n’allaient pas l’entendre. Mais, ça faisait un bien fou de se vider. Il aurait bien aimé changé de place, mais c’était la seule restante à l’ombre. Au bout de quelques secondes, il cracha de nouveau son venin :

« - Même mort, j’ai envie de me faire hara-kiri une deuxième fois-là.



...

© Evyplevy - 668 mots




Nyah, merci pour ce vava Andros. >w< *in love*
avatar
Deadly Dog
"Deadly Dog"
Icône personnage : Il y a celle que je suis, et celle que je montre...
Framboises : 58
Sac à dos : Rien
Badges :
Péché capital : Paresse
Fiche : www.
Pouvoir : Transforamtion en chat
Avatar : Original
Boîte à sms : www.
"Deadly Dog"
Icône personnage : Il y a celle que je suis, et celle que je montre...
points
Framboises : 58
points
Sac à dos : Rien
points
Badges :
points
Péché capital : Paresse
points
Fiche : www.
points
Pouvoir : Transforamtion en chat
points
Avatar : Original
points
Boîte à sms : www.
points
bla
Icône personnage : Il y a celle que je suis, et celle que je montre...
Framboises : 58
Sac à dos : Rien
Badges :
Péché capital : Paresse
Fiche : www.
Pouvoir : Transforamtion en chat
Avatar : Original
Boîte à sms : www.
Icône personnage : Il y a celle que je suis, et celle que je montre...
Framboises : 58
Sac à dos : Rien
Badges :
Péché capital : Paresse
Fiche : www.
Pouvoir : Transforamtion en chat
Avatar : Original
Boîte à sms : www.
Sous l'ombre d'un doute •• PV Akkami
(Dim 16 Juil - 15:19)
bal
Je me réveilla au même endroit où je m'étais endormie la veille, assise dans l'herbe, la tête contre un tronc d'arbre du parc. Entendre les voix des vivants à mon réveil me rassurai un peu. J'espérais toujours pouvoir apercevoir Satsuki, mais j'avais beau examiner chacune des personnes qui se trouvaient dans ce parc, pas moyen de la voir. Pas moyen d’apercevoir la moindre de ses courtes mèches blondes... Je restais assise là, sans bouger. La rosée du matin n'avais pas encore été évaporée là où je me trouvais, mais elle ne me déplaisait pas, au contraire, elle me rafraichissait.
L'image de Satsuki n'arrêtait de me hanter. Pourquoi avait-elle fait ça? Si elle en avait assez de moi, elle n'avait qu'à ma balancer par cette fenêtre! Et voilà, elle aurait été soulagée peut être? Non... Elle aurait sans doute eu ma mort sur la conscience. Et puis c'est un meurtre, elle aurait eu des ennuis. Ses parents aussi... Raaah! Mais quelle idée aussi de faire ça! La tête en surchauffe, je décidais de faire des vas-et-viens devant mon arbre. De toute façon personne ne s'intéressait à moi,  personne ne s'est jamais intéresser à moi, pour ça commencerai maintenant? Après tout, ce n'était pas si mal, qu'on me laisse dans mon coin, je ne vois pas ce que ça changerai. Je suis morte, pourtant on peut toujours me voir. Et alors? Personne n'est jamais venu me voir, a part elle, a part Satsuki. C'est pour ça que je me dois de la retrouver. Je devrai aussi aller voir Mya. Je ne sais pas ce qu'elle pensera de moi...
Depuis ma mort, et l’espérée sauvetage de Satsuki, j'avais le suicide en horreur. Il est possible qu'il soit parfois la voie la plus facile à emprunter, mais la vie est quelque chose de précieux. J'envie un peu tous ses vivants...Je pense que la vie, c'est quelque chose d'emprunter, mais comme tout, il faut savoir en profiter un maximum. Et qui dit "emprunter", dit "rendre". Moi, je l'ai simplement rendu plus tôt que la moyenne. Pourtant, ce qui est fait, est fait. Alors je dois essayer de profiter un maximum de ma deuxième "vie". Essayer de retrouver Satsuki.
Après tout, je ne sais pas si après cette tentative de suicide, elle réussira à aller au devant des évènements. Je ne veux qu'elle se referme comme je l'ai fais de mon vivant. Je veux qu'elle ai une vie heureuse malgré tous ce que j'ai pus lui infliger de mon vivant, sans même m'en rendre compte. Je ne sais si aller lui parler serait une bonne idée. Je ne sais pas comment je réagirais, moi, si je revois mes parents alors je je sais pertinemment qu'ils sont morts... Je pense que je deviendrai folle, puis essaierai de comprendre ce qu'ils font là... Enfin bref...
Je m'arrêtais de marcher et me rassis au pied de mon arbre pour regarder ces personnes jouer, lire, dormir... Un pincement au cœur que j'essayais d'ignorer me faisais monter les larmes aux yeux. Je les essuya d'un bref geste avec ma paume.
Et puis, un garçon vient s'installer à l'ombre d'un arbre non-loin de celui sous le-quel je me trouvait. Je l'observais un moment. Il jurait sur je ne sais quoi:

- Ptain, ça m’étonne pas qu’il cherche à s’foutre en l’air s’il doit écouter leurs conneries tous les jours.

Intriguée de voir quelqu'un parler ainsi seul, je continuais de l'écouter, sachant pertinemment que je n'était pas très poli, et que s'il s'en rendait compte, dans l'humeur qu'il était, je pourrai bien avoir des problèmes...

- Même mort, j’ai envie de me faire hara-kiri une deuxième fois-là.

Attendez, répétez-moi ce qu'il à dit!? Il a bien dit qu'il était mort!? Tout de suite, une curiosité comme je n'avais jamais connue me poussa vers lui. Une fois arriver à quelques mètres de lui, je me sentie bête. Que dire? "Ah t'es mort? Moi aussi!" Ahahah. Que c'est drôle... Mais mon côté froid et arogant, lui, ne se posa pas plus de questions et je me mis à lui crier:

- Et bien ça va, toi? Pas trop gêné à crier comme ça!? Il y en a qui son là pour trouver le calme!

Et mince, voilà que je recommençais à en faire des miennes! Ce n'était pas le moment, pourtant, sous l’excitation d'avoir trouver un défunt comme moi, j'avais encore perdu mon contrôle. De toute manière, sous toutes mes émotions, je réponds presque toujours froidement...


Akkami Shiga

Il y a celle que je suis, et celle que je montre. Et c'est ainsi depuis toujours.
Moi, je parle en #800033 !  Smile
Fiche ♦️ MP

Page 1 sur 1

Ouvrir les outils de navigation et modération
Sauter vers: