Image Resizing


Partagez | 
Page 1 sur 1
avatar
Player
"Player"
Icône personnage :
Framboises : 318
Sac à dos : Rien
Badges :
Péché capital : Paresse
Fiche : www.
Pouvoir : Calmer/endormir les gens grâce à la voix
Boîte à sms : www.
"Player"
Icône personnage :
points
Framboises : 318
points
Sac à dos : Rien
points
Badges :
points
Péché capital : Paresse
points
Fiche : www.
points
Pouvoir : Calmer/endormir les gens grâce à la voix
points
Boîte à sms : www.
points
bla
Icône personnage :
Framboises : 318
Sac à dos : Rien
Badges :
Péché capital : Paresse
Fiche : www.
Pouvoir : Calmer/endormir les gens grâce à la voix
Boîte à sms : www.
Icône personnage :
Framboises : 318
Sac à dos : Rien
Badges :
Péché capital : Paresse
Fiche : www.
Pouvoir : Calmer/endormir les gens grâce à la voix
Boîte à sms : www.
[LIBRE] Un soir comme les autres
(Lun 12 Juin - 1:01)
bal
Un soir comme les autres
PV LIBRE

La nuit recouvre d’un voile noir toute la ville. Celle-ci lutte en s’éclairant d’une centaine de petites lumières. Le soleil n’est plus là, mais il fait quand même lourd. Une brise fraiche s’élève enfin et permet de respirer. Elle apporte avec elle l’odeur des restaurants qui ouvrent les uns après les autres pour leur service du soir.
Dans les rues, des rires se font entendre de nouveau, et des silhouettes s’élancent dans une douce farandole. Les gens marchent, parlent, et crient. Ils rient aux éclats, ils murmurent, mais ils ne se taisent jamais. Quelque part au loin, on entend le bruit des verres trinquer, et des couverts cliqueter.
La foule est un amas, un tas qui cherche à te dévorer, afin que tu ne fasses plus qu’un avec elle. Cela évoquait un sentiment quelque part entre la fascination et la terreur chez la jeune fille qui se tenait là - spectatrice, ses cinq sens éveillés.

Assise sur un banc dans la rue, faisant face à The Cat, elle semblait songeuse. Le regard dans le vide, elle était à la fois effrayée de bouger, mais admirait le spectacle qui se dressait devant ses yeux. Les gens semblaient heureux, rieurs, détendus. Sur la terrasse, le teint de certains semblait de plus en plus rose, proportionnellement à leurs paroles qui avaient de moins en moins de sens.

C’était un cadre auquel elle n’appartenait pas. Elle n’y avait tout simplement pas sa place. Elle ne saurait pas tenir une réelle conversation, et elle se noierait rapidement dans les paroles de ses camarades. Elle préférait donc observer de loin.. Elle ne savait de toute façon pas quoi faire de sa soirée. Aucune mission à l’horizon.

Plus il faisait tard, plus la brise semblait devenir forte. Finalement, elle finit par se recroqueviller sur ce même banc, sur lequel elle est depuis le début. La tête posée sur ses genoux, ses mains les étreignant, elle se laissait bercer par le doux son des festivités.



...

© Evyplevy - XXX mots


Page 1 sur 1

Ouvrir les outils de navigation et modération
Sauter vers: