Image Resizing


Partagez | 
Page 1 sur 1
avatar
Let me be your King ~
"Let me be your King ~"
Icône personnage :
Framboises : 474
Sac à dos : Rien
Badges :
Péché capital : La luxure
Fiche : www.
Pouvoir : Transmission de pensées
Avatar : Ja'far ▬ Magi
Boîte à sms : www.
"Let me be your King ~"
Icône personnage :
points
Framboises : 474
points
Sac à dos : Rien
points
Badges :
points
Péché capital : La luxure
points
Fiche : www.
points
Pouvoir : Transmission de pensées
points
Avatar : Ja'far ▬ Magi
points
Boîte à sms : www.
points
bla
Icône personnage :
Framboises : 474
Sac à dos : Rien
Badges :
Péché capital : La luxure
Fiche : www.
Pouvoir : Transmission de pensées
Avatar : Ja'far ▬ Magi
Boîte à sms : www.
Icône personnage :
Framboises : 474
Sac à dos : Rien
Badges :
Péché capital : La luxure
Fiche : www.
Pouvoir : Transmission de pensées
Avatar : Ja'far ▬ Magi
Boîte à sms : www.
Je m'invite chez toi pour déjeuner. [PV Fauve]
(Mar 9 Sep - 17:32)
bal
Je m'invite chez toi pour déjeuner ~

Ta situation ne s'arrange pas. Et comme elle ne s'arrange pas, malgré ce qui t'étais arrivé avec cet homme étrange, son sermon sur le vol, et tout ça, tu n'avais pu t'empêcher de recommencer. Parce que oui, en ce moment, tu es plutôt du genre à ne pas te laisser donner des leçons, tu n'aimes pas qu'on te réprimande et qu'on te fasse remarquer que ce que tu fais, c'est mal. Alors, juste pour le plaisir de la provocation, tu continues. Qu'est ce que ça peut bien te faire d'être punie? Tu es une deadly dogs, les players ne peuvent rien contre toi. Alors tant que tu te contente de ne voler qu'eux, tu ne risques rien. Enfin, c'est l'idée parfaite qui trottait dans ta tête depuis quelques jours. Ce n'était peut-être pas si proche de la vérité que ça.

Alors comme tout les jours, tu te promènes dans les rues, tantôt sous forme humaine, tantôt sous forme féline. Ça dépendait de ta proie de l'heure. Oui, parce que tu penses qu'une proie par heure c'est amplement suffisant. Tu arrives à te faire amplement assez d'argent pour une journée rien qu'avec ça. Et puis si tu voles trop, tu te ferais plus facilement repérer... Et ce n'est pas réellement ce dont tu as envie. Plus tu pourras voler pour survivre, mieux ce sera. Parce que oui rappelons le, tu es une deadly dogs certes, mais sans logement. Depuis ton altercation avec ce Deadly Sin, tu ne pouvais plus remettre les pieds dans les bâtiments abandonnés. Tout les players savaient ce que tu étais. C'était donc impossible.

Donc tu errais, à droite, à gauche... Ça dépend des jours. Côté logement, ça va, étant donné que tu as là capacité de te transformer en chat, trouver un coin douillet pour dormir n'était pas si difficile en soit. Mais pour ce qui est du reste, manger, se laver, nettoyer le peu de vêtements que tu as... Là pour le coup, c'était un peu plus compliqué. Et tu ne pouvais pas dire de rester toute ta vie sous ta forme féline, c'était quelque chose de trop épuisant.

Pour pallier à ce manque, aujourd'hui, tu avais décidé de traîner du côté des habitations. Plus particulièrement vers les hôtels. Tu avais soupçonné le fait que la surveillance soit moindre dans un hôtel que dans une maison ou un appartement. Et c'était apparemment le cas puisque toi, un simple chat, tu avais réussi à entrer dans l'hôtel Green sans te faire remarquer une seule fois.

C'est sans plus de difficulté que tu arrivas à l'étage des chambres.

•• Mister Fauve ! Service d'étage ! ••

On frappait à l'une des portes. Toi, dans ton coin lugubre, tu observais, simplement. Tu ne savais pas trop de quoi ils parlaient, mais tu avais remarqué une chose : La porte derrière l'homme était encore ouverte. Et c'était bien la seule de tout l'étage. Donc si tu voulais que ta petite expédition porte ses fruits, tu ne devais pas rater ta chance, et c'était maintenant.

Toujours sous ta forme féline, tu rases le mur dans l'ombre du couloir. Heureusement, tu n'étais pas d'une couleur très voyante. Un félin gris foncé tigré ça et là par de petites marques plus claires... C'était simple de passer inaperçu. Tout en souplesse, tu t’immisce dans cette chambre qui contre toute attente était encore plus lugubre que le couloir.

Tu ne savais pas pour combien de temps les hommes auraient à discuter dans le couloir, tu devais donc faire vite... De la nourriture. C'était ce que tu comptais voler ici. Reprenant le plus naturellement du monde ta forme humaine, tu déplissa ta jupe d'un passage de main pour te mettre à fouiller le plus silencieusement possible dans les placards. Tu écoutais d'une oreille distraite ce qu'il se passait dans le couloir, mais à vrai dire, ton estomac se faisait entendre plus que de raison.

copyright Bloody Storm
Invité
avatar
"Invité"
Invité
Invité
"Invité"
bla
Je m'invite chez toi pour déjeuner. [PV Fauve]
(Ven 26 Sep - 18:32)
bal
Déjeuner.
- Il n'a jamais été question de service d'étage et vous le savez très bien.

Le propriétaire de l'hôtel Green était mort.
Pas de funérailles, il avait disparu, comme tant d'autres avant lui, ce qui ne l'avait pas empêché de le regretter. Un des Players les plus vieux de New-Life. Un chic type. Il 'avait vraiment aucune raison de disparaître aussi brutalement. Pas de dettes, pas d'insolence ni de délit, un chic type. Disparu. Un de ses rares amis.
Le nouveau propriétaire ne connaissait pas ses résidents et ne les considérait que comme des clients trop peu oisifs pour pouvoir trouver un autre toit que le sien. Jamais, jamais Fauve n'avait eu à réceptionner le service d'étage. Il était convenu qu'il n'en avait ni envie, ni besoin. Ce n'était visiblement pas l'avis de tout le monde.

- Je fais mon boulot vous savez, et je dois passer par votre chambre si...
- Épargnez-moi les détails, voulez-vous ? Il n'est pas question de service d'étage pour moi. Dix ans que je suis ici, vous n'allez pas commencer à changer les règles comme ça vous arrange.

Je ne vais pas faciliter la tâche aux Dogs pour ce qui est de me coffrer, moi vivant vous n'aurez pas accès à cette chambre.
Un bruit à l'intérieur, et ses poils se hérissèrent sur ses bras, sa tête pivota brusquement vers l'arrière.

- Nous reprendrons cette conversation plus tard.

Et il eut beau protester, la porte se ferma sur son nez et Fauve rentra chez lui.
Chez lui.

- Qu'est-ce que toi et ton petit copain du service de chambre comptiez trouver ici ? De quoi me traîner en justice peut-être ?

C'était le chat de tout à l'heure, qui était entré et dont il s'était méfié. Pas d'animaux ici sinon les Dogs, pas d'animaux chez lui en tout cas. Il s'approcha d'elle, referma le placard dans lequel elle était en train de fouiller, la plaqua contre le mur d'un bras sur la gorge. Bien sûr qu'elle pourrait parler. Mais pas éternellement.

- Dépêche-toi de répondre.
Invité
avatar
Let me be your King ~
"Let me be your King ~"
Icône personnage :
Framboises : 474
Sac à dos : Rien
Badges :
Péché capital : La luxure
Fiche : www.
Pouvoir : Transmission de pensées
Avatar : Ja'far ▬ Magi
Boîte à sms : www.
"Let me be your King ~"
Icône personnage :
points
Framboises : 474
points
Sac à dos : Rien
points
Badges :
points
Péché capital : La luxure
points
Fiche : www.
points
Pouvoir : Transmission de pensées
points
Avatar : Ja'far ▬ Magi
points
Boîte à sms : www.
points
bla
Icône personnage :
Framboises : 474
Sac à dos : Rien
Badges :
Péché capital : La luxure
Fiche : www.
Pouvoir : Transmission de pensées
Avatar : Ja'far ▬ Magi
Boîte à sms : www.
Icône personnage :
Framboises : 474
Sac à dos : Rien
Badges :
Péché capital : La luxure
Fiche : www.
Pouvoir : Transmission de pensées
Avatar : Ja'far ▬ Magi
Boîte à sms : www.
Je m'invite chez toi pour déjeuner. [PV Fauve]
(Lun 27 Oct - 12:42)
bal
Je m'invite chez toi pour déjeuner ~

Le bruit de la porte qui se ferme, tu sursautes en regardant dans sa direction. Mais trop tard, pas le temps de reprendre ta forme féline, et puis de toute façon tu ne pourrais pas partir, il avait fermé la porte. Tu étais bel et bien prise au piège dans cette petite chambre d’hôtel. Bon sang, pourquoi fallait-il que tout se passe mal ?
Pas le temps de répondre à sa question qu'il te plaque contre le mur. Bien entendu, tu n'as pas la force de le repousser, et tu n'as pas non plus eu l'agilité nécessaire pour esquiver. C'était bien ta veine, franchement. La journée commençait mal, tu en avait déjà marre.
Heureusement qu'il ne t'empêchait pas de respirer.

•• Je ne le connais pas, l'autre. ••

C'était vrai, tu n'avais fait que profiter de sa présence pour entrer et trouver quelque chose à manger. Donc en plus, tu n'avais rien contre lui, en fait. Quel comble… Mais s'il demandait, c'était qu'il avait réellement quelque chose à se reprocher, non ? Ce pourrait être interessant.

•• Je ne suis même pas là pour toi, en fait. ••

Ca te fit quelque peu rire, sur le coup. Tu le fixais, simplement… Baisser le regard ou chercher à fuir aurait certainement empiré les choses. Et puis baisser les yeux devant un homme… Jamais.

•• Mais si tu as tant à te reprocher, tu ferais mieux de surveiller un peu plus ta porte… Après ce que j'en dis, moi... ••

C'est vrai. En ce moment tu n'étais pas très focalisé sur ton boulot de Dogs. Bien entendu quand tu le pouvais tu te faisais un plaisir à dénoncer un ou deux players… Mais lui, tu ne savais même pas qui il était. Si tu avais voulu le faire sombrer, tu te serais au moins renseignée un peu avant… Non, vraiment aujourd'hui tu venais juste pour … Manger.
Alors s'il pouvait te lâcher, ça t'arrangerait un peu, en fait.

PS : Pardon c'est court pour le temps que j'ai mis à répondre ...
copyright Bloody Storm
Invité
avatar
"Invité"
Invité
Invité
"Invité"
bla
Je m'invite chez toi pour déjeuner. [PV Fauve]
(Mar 4 Nov - 16:39)
bal
Déjeuner.
Mmh. Mauvaise réponse.
Son rire lui vrilla les tympans. Un rire, dans une telle situation, ne fit que l'irriter davantage et mieux valait s'en garder, surtout en ce moment. Mais ce n'était pas son problème, après tout. Elle n'était pas là pour lui. Elle devait bien sûr ignorer de qui il s'agissait, elle n'était pas là pour lui, il ne faisait pas de vagues, elle ne savait rien. Du haut de son rire cristallin elle ne savait rien et l'emprise qui se resserra autour de sa gorge en témoignerait assez bien. Pour sûr qu'elle ne risquait rien, il n'était pas suffisamment idiot pour provoquer le Game Master outre mesure, mais il se savait en sécurité pour un moment. Ne serait-ce que parce que cette brave mort avait décidé de le faire patienter encore pendant quelques siècles.
Il la décolla du mur pour l'y plaquer une seconde fois. Avec à peine moins de ménagement ceci dit. Ses conserves en tremblèrent.

- Fous le camp d'ici.

Il n'avait guère besoin de plus pour la maîtriser. Il ne savait pas les Dogs aussi faibles, peut-être étaient-ils rouillés à cause de son comportement exemplaire et de ceux de ses concitoyens qui empêchaient les exécutions sommaires et sans procès. La blague.
Il se retint de serrer plus que cela, avec raison. Ses lèvres devenaient bleues et il la laissa tomber, la maîtrisa contre le mur parce qu'il n'en avait pas fini avec elle. Quand son ventre gargouilla, il renifla et passa une langue sèche à la commissure de ses lèvres.

- Tu entends ?

Visiblement. C'est comprendre, qui était difficile, en général.
Il la poussa sur le côté et ouvrit la porte du placard devant lequel elle était, en tira un paquet de biscuits au chocolat qu'il lui lança sans sommation. Il prit le temps de fermer la porte du placard, de se tourner de sorte à ce que son bras valide soit face à la sortie pour la lui indiquer du doigt. Un chien errant.

- Fous le camp d'ici. Tu n'es pas chez toi.

Personne n'est ici chez soi. Rien que les Fauves.
Invité
Page 1 sur 1

Ouvrir les outils de navigation et modération
Sauter vers: