Image Resizing


Partagez | 
Page 1 sur 1
Invité
avatar
"Invité"
Invité
Invité
"Invité"
bla
Sourires. | Funambule.
(Mar 27 Mai - 4:39)
bal
Sourires.
Y'avait pas de quoi.
Se laisser volontairement griller sa place par des connards de minets non contents de sortir leur chienne à moitié vêtue, y'avait pas de quoi le remercier, y'avait pas de quoi s'énerver. Non.
Du tout.
Il cracha sa requête au vendeur comme on crache son dentifrice. Comme il aurait voulu cracher au visage de ces merdeux prétentiards pour leur insolence, avant de se souvenir qu'il n'était pas ici chez lui et que les mœurs avaient changé, en dix ans. Bientôt onze. Le nuage blanc s'organisait autour du bâtonnet comme les astres sur leur axe. Un filet venu le couvrir, un filet à peine tangible et sucré à loisir. Il aurait préféré une pâtisserie, mais il n'était jamais content de rien. Le mouvement de la machine, son ronronnement disgracieux, rien n'allait dans son sens et il s'en serait presque voulu d'avoir tenu à sortir pour aller ici. Très précisément. Trop de rires, trop de bonheur illusoires, trop de vivants. Trop de gens qu'il pouvait envier, et cela n'allait pas du tout. Les pièces qu'il ne savait plus compter atterrirent dans la main de celui qui lui tendit en échange sa barbe à papa, avant qu'il ne se ravise. Son regard suffit à faire comprendre à l'acquéreur que la somme qu'il comptait lui céder n'était pas suffisante, alors il ajouta à son prix ses sourcils froncés, des yeux assassins et tout ce que contenait son portefeuille avant d'arracher son bien de ses mains. Comme si ce n'était pas suffisant.

Le premier banc qu'il trouva se libéra à peine eut-il le temps de demander à ce qu'on lui fasse de la place. Sans doute que son air renfrogné y faisait pour beaucoup, mais qu'à cela ne tienne, il n'avait pas à se justifier. Il n'avait rien à prouver, à personne, et entama sa confiserie sans envie. Hésita à aller la jeter, et à rentrer. Fatigué. Fatigué de tout ça.
Flash. Il retira ses yeux de ses genoux, les projeta au loin.
Elle prenait des photos des gens, et elle l'avait vu. Lui, là, seul comme un con sur son banc, avec sa pitoyable barbe à papa. Le flash n'était pas pour lui, elle se contentait de le voir. D'approcher, dangereusement. Et il se prépara à l'envoyer voir ailleurs. Le plus courtoisement du monde.
Invité
Page 1 sur 1

Ouvrir les outils de navigation et modération
Sauter vers: