Image Resizing


Partagez | 
Page 1 sur 1
Invité
avatar
"Invité"
Invité
Invité
"Invité"
bla
Entre ciel et mer - PV Esperanza
(Ven 11 Oct - 20:14)
bal
L'Automne était vraiment saison morne. Aucune couleur particulière, aucun gout ni odeur ne lui semblait propre. L’humidité était d’ailleurs déjà présente partout alors que des nuages assombrissaient d’autant plus le ciel. Au final, cette saison n’était-elle pas une simple préquelle de la fin ? Ne préparait-il pas finalement l’avènement du glacial hiver ?

Pour tout dire l’automne était juste là pour pourrir la vie des joyeux étés… Ou pour laisser le temps aux touristes de désengorger les plages. Une saison morte, voila tout. Mais ce serait quand même mieux si les plages se désertaient du jour en lendemain. Le bouquant estival était vraiment irritant et la chaleur absolument étouffante.

Autre sujet. La plage en question. Trop grand espace ou le ciel et la mer se fondaient dans cette ligne d’horizon. Ce vent hésitant entre rafale et brise soulevait le sable pas encore humidifié par la pluie. Un beau temps d’automne, dirons-nous. La véritable question à se poser, c’était ce que lui faisait là. Dire qu’il avait une profonde antipathie pour les grands espaces et l’air « frais ». Perdre son temps à contempler une masse d’eau et à écouter le bruit des vagues (si l’on puisse dire qu’il y a vraiment un sens à percevoir dans ses sons) n’était pourtant pas sa tasse de thé. Et malgré cela, il était là, sur ces débris granulaire de tailles et de compositions diverses.

Perte de temps, tout simplement. Du à une modification de son planning quotidien pour son travail. Encore un client qui se complaisait dans son luxe. Alors après ce travail, il avait attendu son train pour rentrer dans son petit nid. Enfin ça, c’était l’activité qui avait précédée celle-ci. Car à présent, il était prostré sur lui, sous un porche qui avait au moins le mérite de l’abriter du vent n’ayant rien de mieux à faire que de calculer la probabilité pour qu’un trésor puisse résider sur cette plage et celle pour lui de le trouver sans détecteur de métaux et avec seulement une Pelle rouge enfantine comme seul outil.

Peu, hélas. Perte de temps.

Et pourtant, ses yeux ne quittaient pas cette plage, la fixant comme si elle semblait être à la fois une menace et une potentielle satiété à son avidité. Son corps semblait être tout aussi figé que ses pupilles, presque sculpté dans cette position accroupie si de légers mouvements de doigts rompaient cette image. Il ne semblait pourtant pas avoir froid, quand bien même il portait un simple pull léger et un pantalon confortable. Sans doute était-il trop perdu dans ses pensées pour véritablement se rendre compte que son corps pouvait avoir froid.
Invité
Invité
avatar
"Invité"
Invité
Invité
"Invité"
bla
Entre ciel et mer - PV Esperanza
(Mer 16 Oct - 14:57)
bal
Esperanza prit un vieux cahier usé mais vierge. Poussiéreux, certes, mais on pouvait voir clairement voir ce qu'il y avait écrit sur cette couverture marron et blanche sur les bords abimés. "Dairy" en un jaune légèrement doré. Ce n'est pas très original, me diriez vous. Mais la connaissant, c'est ce qu'elle voulait : montrer de l'extérieure un journal intime banal d'une adolescente de quinze ans, mais à l'intérieure cacher quelque chose de moins courant chez les jeunes de sont âge. 

La jeune fille souffla de toutes ses forces sur le carnet. Ca faisait un moment qu'elle l'avait dans son tiroir, depuis son arrivé à New-Life. Cela doit faire environ cinq six mois. Elle n'en n'était pas sûre, et le narrateur non plus d'ailleurs. La brunette l'avait oublié. Il y a quelques jours de cela, trois ou quatre, qu'elle s'en souvenu. Un peu tête en l'aire cette enfant, vous ne trouvez pas ? Mais ce n'est pas pour autant que le onze octobre deux mille treize elle prit un stylo plume à plaine mains et commença à décrire sa journée. 


" Jour 1 - Semaine 1 - 11 Octobre 2013 : Entre Ciel et Mer. "

La plage c'est super en été, sympa au printemps, déprimant en hiver et mélancolique en automne. Ce vendredi, n'avait rien de spécial à mes yeux. Un peu comme tout les autres jours à New-Life. 

Je me rends compte petit à petit que le monde réel me manque. Mise à part ma mère qui faisait tout pour me démoraliser, j'aimais bien ma vie. De toute façon, j'étais une fille beaucoup trop joyeuse pour que cette sorcière réussisse son coup de... Je ne veux pas être vulgaire même dans mon tout nouveau (enfin pas vraiment neuf) journal intime. Pourquoi ? C'est tout bête : 

Imaginez qu'à ma mort, la personne qui doit jeter tout mes meubles et autres objets tombe sur ce journal. Prit pas la curiosité, il l'ouvre et le feuillette. Je n'ai aucune envie qu'il voit que des gros mots et autres grossièretés pas jolie à voir. 

Mon dieu. On dirait une vieille qui parle ! 

Ah aussi, je veux bien le tenir. Je ne veux pas qu'il soit brouillon parce que ce n'est pas un brouillon ! Enfin je dis ça mais je parie que dans une semaine mon cahier sera tout sale et pas beau à voir. 

Mon dieu. Espe' tais-toi ! ( ouais, je m'auto-clash

Bref, trêve de mondanité. Rentrons dans le cœur du sujet : MA JOURNEE A LA PLAGE EN AUTOMNE ! ( ça à l’aire trop fun dit comme ça )

Je sais, c'est bizarre mais c'est la vie. De toute façon je suis bizarre. Enfin, y a quand même plus bizarre que moi, non ? Aaaah ... Je divague trop là. Je sais que ce cahier est fait pour confier mes problèmes mais faut pas que j'abuse quand même. Je vais utiliser trop de pages sinon et il tiendra pas très longtemps. 

Donc, je disais. 

Aujourd'hui j'ai fait un tour à la plage. Mais il fait froid. Le vent nous glace et l'humidité de la mer n'est pas très agréable. J’avais une écharpe en laine et un gros pull. Il faisait vraiment froid, un peu trop pour la saison. Sur le sable, il n’y avait personne. J’en ai profité pour gouter un peu l’eau avec ma main. J’en ai encore des frissons.

Un peu plus loin, il y avait un garçon. Cheveux noirs et je ne voyais pas très bien son visage. Ce que je pouvais dire c’est qu’il était habillé comme si c’était le printemps. Il n’avait pas l’aire de sentir le froid. Je n’ai pas pu m’empêcher d’aller le voir.

- Excuse-moi, est-ce que tu sais où est la station de bus ?

Héhé ... Il me fallait une excuse. J’allais pas venir en mode “YoloSwag”.
Invité
Invité
avatar
"Invité"
Invité
Invité
"Invité"
bla
Entre ciel et mer - PV Esperanza
(Jeu 7 Nov - 16:44)
bal
Ignotis ne se rendit pas tout de suite compte qu’une présence nouvelle venait de faire son apparition dans son champ de vision. Il était tout simplement perdu dans ses calculs et ses probabilités qu’un pirate foule du pied cette plage pour le tuer et lui voler son trésor… En omettant au passage le simple fait qu’il était déjà mort…

Quand la jeune femme parla, il tourna toute son attention vers elle, la fixant sans ciller. Etait-ce le fameux pirate ? Où son bâtiment se cachait-il ? Il ne détourna cependant pas le regard, analysant ses vêtements, son âge, sa posture, son maintien… Vêtue de manière simple et discrète d’un pull chaud et d’un simple jean, cette jeune fille possédait des cheveux châtain commun et des yeux de la même couleur. Une personne banale qui, Ignotis en était sur, se serait volontiers appeler Smith si elle avait été américaine. C’était une adolescente, une simple adolescente qui semblait combattre le froid de par une position un peu recroquevillée. Elle semblait, en somme, n’avoir rien de dangereux.

Juste oui… Mais non. Ignotis n’était pas si stupide. Pour ce qui était de la normalité, la société actuelle avait beau y croire et s’y référer, personne ne pouvait prétendre à en faire totalement parti. La peur de la différence ou cacher sa véritable nature, tels étaient les principaux motifs qui poussaient les gens à se plier à la normalité. Et lui, Observateur comme à son habitude, ne se laisserait pas avoir de la sorte. Il remonta alors son regard sur le visage de la jeune fille, cherchant le moindre indice pour percer à jour ses intentions les plus secrètes et finit par se rappeler soudainement qu’elle lui avait posé une question… Dont il avait déjà oublié le contenu. Ce devait-être ce genre de truc anodin pour commencer une conversation. Combien de temps devait-il encore attendre ce train ?? Oh, il devait encore avoir le temps… hélas. Suffisamment pour que la bienséance humaine lui oblige à parler.

- Pardon ?

Sa voix était aussi neutre que son visage. Observateur, attentif, mesurant le moindre danger. A la réflexion, on lui avait déjà dit, quand il était vivant, qu’en agissant ainsi les gens le prenait pour un psychopathe. Il ne faisait pas exprès de les mettre mal à l’aise par un regard un peu trop soutenu. Il prenait simplement le temps de bien jauger les autres…

Ah, tien ! Il était mort ! Oui. D’ailleurs, personne ne devrait le voir. Il se releva un peu, comme un petit animal dont on aurait piqué la curiosité et l’observa plus en détail. Il ne connaissait pas cette fille ni d’Adam ni d’Eve mais elle faisait partie de son monde.

- Vous êtes morte.

Tact zéro. Il avait d’ailleurs oublié d’écouter quand elle avait répété la question anodine et n’y répondrait surement pas, du coup. Mais, maintenant, il était toute ouïe car l’adolescente lui semblait bien plus intéressante maintenant qu’il savait dans quel jeu elle jouait.
Invité
Invité
avatar
"Invité"
Invité
Invité
"Invité"
bla
Entre ciel et mer - PV Esperanza
(Dim 10 Nov - 11:34)
bal

" Jour 1 - Semaine 1 - 11 Octobre 2013 : Entre Ciel et Mer.  Partie 2"

Le jeune garçon qui était devant moi m’avait oublié, totalement. Il a prit du temps à me répondre, beaucoup de temps ! Les quelques mots qui m’était destinés était : “ Pardon.”
What The Fuck Is That Shit ? C’est le renard qui parle ou quoi ?

Je ne savais pas quoi lui répondre après ça, peut-être que je devais lui reposer la question, ou lui dire un simple “OK.” en partant doucement.

“Vous êtes morte” fut ses autres mots.

Merci, je sais. Je suis au courant. JE SAIS QUE MA MADRE M’A BALANCÉE DE L’EAU BOUILLANTE SUR LA GUEULE ! JE SAIS QUE J’AI EU UNE MORT DE MERDE ! MERCI MAIS JE SUIS AU COURANT ! ET J’AI QUE 15 ANS, OK ?! J’SUIS PAS UNE VIEILLE ALORS PAS BESOIN DE DIRE “VOUS”, PIGÉ ?!

Bref, calme Espe’. Calme. Il a peut-être eu une mort de merde, aussi. Ou bien juste qu’il a la rage de plus être en vie. Ca se comprend. Mais bon, pas besoin de rappeler à tous les morts de New-Life qu’ils le sont. Je pense qu’ils souffrent déjà assez comme ça. Et, dans mes rêves, c’est là que je rentre en scène. Telle SuperWoman qui arrive pour sauver des jeunes innocents de la dépression !

...

Enfaite, j’suis une psy’.

Je pense qu’il si on aurait pas besoin de j’sais pas combien d’années d’études pour le devenir, je le serais. J’aime bien aider les gens et en plus ça rapporte beaucoup d’argent. Oui parce qu’on va dire que mon loyer je ... fais les yeux doux. Mais, je m’en fout parce ça marche. Je crois, que mon proprio’ a des penchants pédophiles. ENJOY YOUR LIFE BIATCH !

Revenons à nos moutons. Nos petits moutons laineux.

Ne sachant pas quoi répondre, je me suis cachée derrière mon écharpe en haussant les épaules. Je sentais la maille sous mon nez, ma bouche était couverte. Pas de liberté d’expression dans ce monde. VDM.

En sois, j’étais vachement gênée. J’osais pas dire un mot. Mais j’suis une fille forte ! JE SUIS UNE PALADINE DE LA PUISSANCE MA GUEULE ! Je vais lui montrer de quel bois je me chauffe ( Dat Expression )

- Oui, je sais ... Merci.

Héhé, j’suis pire qu’une tapette.

- Désolée de t’avoir dérangé. C’était pas mon attention.

J’ai fait un pas un arrière, toujours la tête dans ma grosse écharpe laine.
Invité
Page 1 sur 1

Ouvrir les outils de navigation et modération
Sauter vers: