Image Resizing


Partagez | 
Page 1 sur 1
avatar
Non validé
"Non validé"
Icône personnage :
Framboises : 298
Sac à dos : Rien
Badges :
Péché capital : Aucun
Fiche : www.
Pouvoir : Aucun
Avatar : Aucun
Boîte à sms : www.
"Non validé"
Icône personnage :
points
Framboises : 298
points
Sac à dos : Rien
points
Badges :
points
Péché capital : Aucun
points
Fiche : www.
points
Pouvoir : Aucun
points
Avatar : Aucun
points
Boîte à sms : www.
points
bla
Icône personnage :
Framboises : 298
Sac à dos : Rien
Badges :
Péché capital : Aucun
Fiche : www.
Pouvoir : Aucun
Avatar : Aucun
Boîte à sms : www.
Icône personnage :
Framboises : 298
Sac à dos : Rien
Badges :
Péché capital : Aucun
Fiche : www.
Pouvoir : Aucun
Avatar : Aucun
Boîte à sms : www.
Ashes ~ Rotting away as the wind blows my remains astray~
(Lun 30 Sep - 2:45)
bal





Zatsune Miku - Vocaloid
Deadly Sin
Nom : Burgess
Prénom : Katharina
Pseudo : Ashes
Âge : 22 ans
Date de mort : 03/11 17 ans
Péché capital : Paresse
Métier : Actrice au théâtre


My power

Lors de son arrivée à New-Life, Ashes a ironiquement reçu le pouvoir dangereux et singulier de maîtriser le feu par sa volonté, la pyrokinésie. Bien qu'elle puisse mouvoir, créer du néant complet une flamme allant de la puissance d'une étincelle à celle d'un brasier ou ôter celles déjà existantes de son chemin, le cadeau qu'elle a reçu est bien moins beau qu'il en a l'air a priori. Jusqu'à ce que le feu ait une source de combustible pour s'en repaître, il se nourrira d'Ashes et même si ça n'a aucun impact sur son avatar, dépendemment de l'intensité de la flamme elle aura l'impression de brûler vive; tous ses nerfs lui enverront le signal qu'elle se consume de l'intérieur. Son pouvoir met donc un stress psychologique énorme sur elle, que ce soit par l'intense douleur ou par le fait de revivre son éprouvante mort.

I AM...

Surnom : Appelez-moi... Roberta.
Découverte du forum : C’est Stain qui m’a corrompu!
Un avis sur le forum : C'est ultra beau OWO
Premier mot qui te vient à l'esprit :Chameau.
Si je te dis awesome : Blah
Un mot pour la fin : *hurlement épique*
Physique

Ashes est une jeune femme pouvait être à la fois séduisante, mignonne et… effrayante. L’une des premières choses que l’on remarque chez elle, c’est sa chevelure d’ébène incroyablement longue et lisse qu’elle attache en deux couettes. Quelques mèches folles s’y échappent néanmoins, cachant parfois une partie de son visage. Ashes n’a pas spécialement honte de ses traits, mais seulement qu’elle est beaucoup trop paresseuse pour écarter les cheveux tombant devant ses yeux. D’ailleurs, ceux-ci sont d’un curieux rouge sang aux multiples reflets, encadrés par un rideau de cils noirs et épais. Sa peau est d’un blanc presque laiteux, voire parfois translucide. Elle possède des traits fins plutôt jolis si l’on fait abstraction de son allure plutôt inquiétante. Ses lèvres sont fines et roses, rarement illuminées par un véritable sourire. Ashes est légèrement plus petite que la moyenne des jeunes femmes de son âge – c’est-à-dire un mètre soixante. De premier abord, elle semble presque sans formes, principalement à cause de ses vêtements toujours très amples. Cependant, elle pourrait être qualifiée de particulièrement voluptueuse. En effet, elle porte même un bandage afin d’écraser son opulente poitrine, et ainsi la rendre beaucoup moins apparente.

Caractère

Bien sûr, le péché capital d’Ashes la représente totalement et pourrait résumer sa personnalité : elle est une paresseuse invétérée. La paresse est, pour elle, presque un mode de vie. Sa nourriture préférée est celle qui économise le plus son énergie, c’est-à-dire le fast food. Et si Ashes est encore trop fainéante pour «cuisiner» ces mets, elle ne mangera tout simplement pas. Cette loi s’applique aussi pour le sommeil : si la jeune femme est totalement épuisée et juge que son lit est beaucoup trop loin, elle s’endormira tout simplement là où elle est. La procrastination est sa maîtresse, elle remet à plus tard tout ce qu’il l’ennuie et s’adonne à ses activités préférées. Sa paresse fait d’Ashes une personne un peu passive, qui se laisse emporter par le flot des événements sans lever le petit doigt. Pourquoi s’intéresserait-elle à ce qui se passe autour d’elle? Rien ne la concerne personnellement. Rien n’en vaut vraiment la peine.
Elle préfère de loin s’enfermer dans sa tête, vivre dans un autre monde que les gens de son entourage qui sont si… pressés. Elle prend une route totalement différente de celle que les autres prennent, préfère vivre sa nouvelle vie à son rythme lent et paresseux. Lorsqu’elle prend la parole, on se rend compte qu’elle peut être une personne plutôt condescendante, voire arrogante et railleuse. Elle n’a pas peur de dire ce qui lui passe par la tête, et va souvent miser sur les réactions des gens. Elle sera alors parfois trop précise et directe, parfois trop floue et nébuleuse. On la croirait perpétuellement ivre. Cet aspect d’Ashes se fait plutôt agréablement taquin lorsqu’elle est en présence de gens qu’elle apprécie. Si l’on creuse sa personnalité, si l’on veut découvrir ce qui se cache au fond de son cœur, on découvrira une tristesse encore omniprésente – vestiges de son vivant. Heureusement, elle n’est sans doute plus aussi tourmentée qu’avant…
Précisions...
-Depuis qu’elle a découvert la culture orientale, elle s’empiffre de sushis et est devenu avide de mangas et d'animes.
-Elle fume un peu (elle était une vraie cheminée, avant), mais c'est le peu qui lui reste de ses anciennes manies.
-Elle aime beaucoup l’art abstrait et adore dessiner des fleurs à formes torturées.


Histoire

Bonjour, je m'appelle Katharina Burgess. Je suis née au Canada, en Ontario. Je voudrais bien vous donner plus de précisions, mais malheureusement je n'ai pas assez de souvenirs de mon enfance pour vous en dire plus. Du peu que je me rappelle, je me souviens que ma mère était asiatique, avec ses cheveux noirs, ses yeux bridés, sa très petite taille et sa peau si différente de celle de mon paternel.

Et mon père, eh bien... il était blanc. Presque albinos je veux dire. Il avait les cheveux blonds si pâles qu'ils en semblaient blancs l'hiver et ses yeux étaient d'un bleu éclatant, ça je m'en souviens très bien. Petite, j'aimais beaucoup les regarder, ce qui n'était pas chose facile, puisqu'il mesurait près de deux mètres.

Ma mère m'a appris à aimer la danse et même si je n'ai jamais été une grande sportive ni n'étais très douée, j'aimais ça. Je dansais souvent, pour mon propre plaisir et parce que ça rendait maman joyeuse.

À mes six ans elle tombait malade. J'avais beau les interroger, ils évitaient toujours la question ou me refusaient les réponses. Je suppose qu'ils voulaient éviter les détails à leur petite fille si jeune, mais... passons. Elle continua malgré tout à s'occuper de moi, même si c'était à l'encontre de ce que papa disait. Il était rongé d'inquiétude pour elle, assez pour que je me sente délaissée bien malgré moi. Maintenant, quand j'y repense, il dépérissait.

À mes huit ans elle est morte. Comme dans les grands classiques, il est tombé dans l'alcool et les jeux. Je suppose qu'il l'aimait trop et qu'il a pété un câble. Que s'est-il passé par la suite, allez, essayez de deviner! Non, il ne s'est pas suicidé. Oui, il s'est mis sa mort sur son dos, mais ça c'était avant les cuites et les paris. Et voilà, vous avez trouvé! Il a contracté des dettes. Beaucoup. Combien? Mais qu'est-ce que j'en sais, moi? J'étais sa fille, pas son comptable! Toujours est-il qu'il s'est débrouillé un certain temps, mais on ne s'en sauve pas bien longtemps. Je vous épargnerai les détails et dirai juste que c'est devenu invivable.

Presque deux ans plus tard, la Protection de la Jeunesse lui enlevait ma garde et m'envoyait en famille d'accueil. Ironiquement, ces lieux sont tout sauf accueillant. J'étais un revenu supplémentaire et c'est tout. J'ai appris c'était quoi avoir des frères. Ils m'ont tous passés dessus, certains plus souvent que d'autres. Parfois à plusieurs. J'étais leur catin, leur sac à ordure. Mes parents adoptifs faisaient semblant de ne rien voir. Ils s'en foutaient. Et moi, je restais sage. J'espérais mériter leur attention en excellant à l'école. Avoir des bons amis, être une gentille fille obéissante. Je croyais encore que ça pouvait améliorer ma condition en ce temps-là.

Mais j'en ai eu marre. À 11 ans, j'ai fini par arrêter d'étudier et de prendre mes cours sérieusement. Je me battais, j'envoyais promener les professeurs. Mais j'ai vite appris que je ne devais pas frapper en retour mes frères, car le traitement était mille fois pire. Je répliquais aux parents. N'écoutait plus. Ne rentrait plus. N'était plus gentille. Ils en ont eu marre de ma gueule de rebelle et l'on m'a changé d'endroit. Même scénario, différentes personnes, différente maison. J'ai fait quatre familles au total.

À la dernière, j'ai compris que ça ne donnait rien. J'ai arrêté de faire du remous, je me suis laissé faire et j'ai fermé ma gueule. Ça faisait moins mal. J'étais apathique. Mes seuls amis étaient des camarades de beuverie ou de drogues. Pas les meilleures fréquentations. Et non, je ne vous dirai pas ce que j'ai pris. De toute façon, la liste serait trop longue. Vivre n'avait aucun but, j'étais une épave. Je n'avais aucun future. J'avais quinze ans.

Et il est arrivé, mon seul ami. Je ne sais pas ce qui l'a attiré chez moi, mais toujours est-il qu'il est venu s'asseoir à ma table à la cafétéria de l'école, alors que je mangeais seule. Au fil du temps, il est devenu la seule personne qui me faisait sourire, à laquelle je parlais. La marionnette brisée que j'étais semblais reprendre vie en sa présence. Ma conscience, pauvre cadavre, était prise de soubresauts et se mettait à vivre. L'imbécile est même tombé amoureux de moi. J'ai essayé de le lui rendre, de retourner son amour. Je l'ai aimé de tout mon coeur atrophié, mais j'étais trop brisée. Je lui ai donné le peu que j'avais à offrir et ridicule comme il était, ça lui suffisait.

La fille de mes parents adoptifs du moment l'a appris (putain de ragots). L'a trouvé bien gringalet et mignon et a voulu faire sa connaissance. J'ai bien essayé de retarder le plus possible, mais ils ont finis par se tomber dessus. Conne comme elle était, elle l'a taquinée à sa façon «spécial truie» et l'imbécile a fait l'erreur de répliquer. Elle et ses amies l'ont trouvé assez insolent et ont voulu lui apprendre la politesse. Il s'est fait rétamer et a été solidement amoché. Quand je disais qu'il était le seul à animer mes cordes usées. J'ai retrouvé ma soeur la journée-même. Je lui ai tapée dedans à en saigner des jointures. Elle s'est pas trop relevée je vous dirais. Le paternel en l'apprenant était fou de rage (c'était le produit de ses burnes). Il m'a bastonné et enfermé dans ma chambre, avant d'aller rejoindre la grosse vache à l'hôpital.

~~~

Bonsoir, je m'appelle Ashes. Je suis morte alors qu'un feu ravageait où je logeais: j'ai cramée vivante. Je ne sais pas comment il a commencé, j'étais enfermé dans ma chambre pour avoir éclaté la tête à ma grande soeur avec mon concentré d'amour. Les pompiers sont arrivés trop tard et personne n'était à la maison. Certains étaient théoriquement à l'école et les autres à l'hôpital soutenir ce qui me restait de soeur.

En arrivant à New-Life, il était d'ores et déjà décidé que ressusciter était hors de question. Lorsque le Deadly Sin m'a demandé quel pseudo serait mon nouveau nom, je me suis décidée pour Ashes. Parce que j'avais brûlée. J'aurais pu prendre Phoenix, puisque que je n'étais pas à proprement parler morte, mais je suis trop souillée de tous ces viols, de ces coups, de leur présence. De mon existence. Je ne suis qu'une épave d'être humain. Je suis sale. Comme les cendres.

C'est en partie pour ça aussi que j'ai décidé de changer la couleur de mes yeux pour rouge. De toute façon, qui n'a jamais voulu changer une partie de son corps? Avoir des yeux de chats? Des canines pointues? Ok, ça c'est plus mon style. Mais combien auraient désirés de plus belles cuisses? Être plus grand? Moi j'ai changé mes yeux et j'en ai profité pour allonger mes cheveux, tant qu'à y être et ai limité les changements à ça. Je ne voulais pas arriver et être la «freak» avec des dents pointues. Quoique maintenant, en y repensant, j'aurais dû. Pas grave.

Étrangement, lorsque j'appris que mon pouvoir serait la pyrokinésie et ses contrecoups, j'ai failli devenir hystérique. Péter une crise et tout détruire dans le bar. Je n'en voulais pas. C'était le Game Master, New-Life ou je ne sais quoi qui se payait ma tête. Mais j'ai finalement vu l'intérêt de ce pouvoir. Ne jamais plus être vulnérable. Être, pour une fois, protégée. Dangereuse. Après avoir discuté et appris les règles de cet univers, j'ai pris la décision que cette fois-ci, je ne me ferais pas balloter par les évènements. J'allais vivre à mon propre rythme.



Dernière édition par Ashes le Jeu 20 Mar - 21:15, édité 5 fois
avatar
Deadly Sin
"Deadly Sin"
Icône personnage :
Framboises : 844
Sac à dos : Rien
Badges :
Péché capital : Orgueil
Fiche : www.
Pouvoir : Illusion
Avatar : Izaya & Kanra - Durarara !!
Boîte à sms : www.
"Deadly Sin"
Icône personnage :
points
Framboises : 844
points
Sac à dos : Rien
points
Badges :
points
Péché capital : Orgueil
points
Fiche : www.
points
Pouvoir : Illusion
points
Avatar : Izaya & Kanra - Durarara !!
points
Boîte à sms : www.
points
bla
Icône personnage :
Framboises : 844
Sac à dos : Rien
Badges :
Péché capital : Orgueil
Fiche : www.
Pouvoir : Illusion
Avatar : Izaya & Kanra - Durarara !!
Boîte à sms : www.
Icône personnage :
Framboises : 844
Sac à dos : Rien
Badges :
Péché capital : Orgueil
Fiche : www.
Pouvoir : Illusion
Avatar : Izaya & Kanra - Durarara !!
Boîte à sms : www.
Ashes ~ Rotting away as the wind blows my remains astray~
(Mar 1 Oct - 7:46)
bal
Deadly Sins;





Fiche validée. ♥

Désolé du petit retard de validation. éè
Ton style d'écriture me plait bien. J'ai bien aimé comment ton personnage "respire" son péché capital, comme quoi, il lui va super bien. L'est vraiment fait pour en être le deadly sin. /pan.
J'ai p't'être été un tout petit peu moins fan de ton histoire, j'ai eu l'impression de voir sa vie défiler sous mes yeux, mais c'est sans importance. ~

Bienvenue chez les deadly sin, bon RP, et amuse toi bien. ♥ N'hésite pas à cliquer sur les petits liens là haut.




Nyah, merci pour ce vava Andros. >w< *in love*
Page 1 sur 1

Ouvrir les outils de navigation et modération
Sauter vers: