Image Resizing


Partagez | 
Page 1 sur 1
avatar
Let me be your King ~
"Let me be your King ~"
Icône personnage :
Framboises : 474
Sac à dos : Rien
Badges :
Péché capital : La luxure
Fiche : www.
Pouvoir : Transmission de pensées
Avatar : Ja'far ▬ Magi
Boîte à sms : www.
"Let me be your King ~"
Icône personnage :
points
Framboises : 474
points
Sac à dos : Rien
points
Badges :
points
Péché capital : La luxure
points
Fiche : www.
points
Pouvoir : Transmission de pensées
points
Avatar : Ja'far ▬ Magi
points
Boîte à sms : www.
points
bla
Icône personnage :
Framboises : 474
Sac à dos : Rien
Badges :
Péché capital : La luxure
Fiche : www.
Pouvoir : Transmission de pensées
Avatar : Ja'far ▬ Magi
Boîte à sms : www.
Icône personnage :
Framboises : 474
Sac à dos : Rien
Badges :
Péché capital : La luxure
Fiche : www.
Pouvoir : Transmission de pensées
Avatar : Ja'far ▬ Magi
Boîte à sms : www.
Voir la réalité en face plutôt que dans un miroir brisé. [PV Narc-sama ♥]
(Dim 22 Sep - 13:10)
bal

Voir la réalité en face plutôt que dans un miroir brisé.

La liberté. C’était quelque chose que tu pensais connaître de ton vivant. Quelque chose d’inatteignable, quelque chose qu’il fallait rêver… Quelque chose d’inexistant au final. Si un jour quelqu’un t’avais dis « La liberté n’est pas un mythe », tu ne l’aurais pas crû, tu lui aurait certainement même rit au nez, en lui exposant les différentes raisons pour lesquelles toi, tu pensais que la fameuse liberté n’était qu’une légende. Une légende. Comme l’amour, en fait. Finalement, pour toi, tous les principes de bases n’étaient que des légendes. Rien n’existait vraiment. Que ce soit la confiance, l’amour, la haine, la liberté, l’emprisonnement… Tout n’était qu’une vue de l’esprit que chacun se persuadait de croire ou non.

Mais maintenant que tu n’es plus de « ce » monde, tu l’as trouvé, ta liberté à toi. En devenant Deadly Dogs, tu l’avais trouvé. Ou du moins, c’est ce que tu avais pensé au moment où tu avais pris ta décision. A quoi bon vouloir revivre ? A quoi bon retourner dans un monde où tout n’est que mythe et légende ? Au moins ici, tu savais ce que tu jouais, ce que tu risquais, même si tu savais parfaitement que tu ne gagnerais jamais le jeu. Au moins ici tu comprenais les règles. « Là bas » tu n’avais pas compris, et tu t’étais laissée avoir au jeu du chat et de la souris. Bien entendu, « là bas », c’était toi là souris. Mais ici c’était toi le chat. Et tu comptais bien écraser toutes les petites souris qui te tournaient autour, à la recherche de leurs morceaux de fromage personnel, de leurs réussites, de leurs envies, de leurs joies, de leurs peines… De leurs vies. Tu comptais bien gâcher leurs espoirs comme on avait sût gâcher les tiens, avant.

Cela ne faisait que quelques semaines que tu avais commencé à jouer à New-Life. Au début, tu avais eu du mal, comme tout le monde certainement. En même temps, se faire à l’idée de jouer son propre corps dans un jeu tout simplement réel pour regagner sa vie, c’était assez perturbant mentalement. Se dire qu’à tout instant on pouvait se retrouver effacer pour mourir définitivement… Tu trouvais ce jeu réellement sadique, son créateur ne pouvait pas être autre chose que pervers et sadique. Tu en étais certaine. Mais ça ne te dérangeait pas, toi, puisque de toute manière, tu ne voulais pas « revivre » une seconde fois. Tu avais été trop déçue par la vie réelle. C’est certainement pour cela que quand ce fameux « game master » t’as proposé de jouer en tant que Deadly Dogs, tu as accepté sans même prendre le temps de réfléchir au positifs ou au négatifs. Tu ne voulais plus revivre. Point barre.

Mais c’est bien beau de le devenir, il faut aussi savoir le jouer. S’assurer que tout les joueurs « normaux » jouaient bien le jeu n’était pas une mince affaire. Et tu avais beau n’être là que depuis deux ou trois semaines, tu sentais bien que tu n’étais pas l’amie de tout le monde. D’ailleurs tu n’étais l’amie de personne. Tu étais perdue. Tu ne savais pas quoi faire, où rester… Et en comprenant que tu étais détestée dès qu’on voyais ces petites oreilles se dresser sur ta tête, tu t’étais empressée de les cacher, pour ainsi ressembler à ceux qui jouaient normalement, et te faire accepter, du moins le temps que tu comprennes ce que tu pouvais faire réellement dans ce monde qui n’étais pas le tien, mais qui devait le devenir, coûte que coûte.

En t’alliant à ces personnes qui avaient « confiance » en toi, tu t’étais finalement retrouvée à loger dans des lieux lugubres, sans eau courante, sans électricité, sans gaz… Bon, ce n’était que le début, tu savais qu’une fois que tu aurais appris à jouer correctement, tu pourrais te sauver d’ici, et tous les laisser dans leurs problèmes. Toi, tu ne faisais pas confiance, et tu restais avec eux que pour mieux les avoirs par la suite. Parce que tu n’étais pas leur amie, tu ne leur voulais pas du bien, tu ne leur voulais rien du tout. Tu voulais juste vivre pour toi, et pour personne d’autre. Survivre, oui, mais que toi, pas les autres. Les autres, tu t’en fichais, tant qu’ils s’occupaient de toi, tu étais contente et tu ne te plaignais pas. Tu jouais bien le jeu de l’hypocrite pour le coup. Ca ne te ressemblait pourtant tellement pas… La Leïa d’avant n’était plus, elle était morte dans sa voiture, après avoir percuté ce camion ce soir où toute ta vie avait basculé en « le » voyant dans les bras de « cette salope ». C’était une nouvelle vie qui commençait, et une nouvelle Leïa beaucoup moins crédule avait vu le jour. Et elle ne comptait pas mourir de si tôt, n’est ce pas ?

Aujourd’hui était un jour identique aux précédents. Tu t’étais levée aux aurores pour pouvoir aller en ville et faire les poches de quelques players, discrètement, pour leur voler quelques pièces et ainsi pouvoir prendre une douche. Parce que tu avais beau vivre dans un endroit délabré, la saleté, tu ne supportais pas. Bien entendu, les autres ne le savaient pas que tu faisais ça. Ils pensaient que tu réussissais à te faire de l’argent d’une manière ou d’une autre, mais que jamais tu n’oserais voler un autre joueur qui est dans la même galère que tout le monde. Sauf que ce qu’ils ne savent pas, c’est que tu n’es pas comme tout le monde. Tu es une Deadly Dog, tu es supérieur à ces pauvres petits joueurs encore remplis de rêves.
Comme tout les jours, après avoir pris une douche chaude et revigorante, tu étais retournée dans ta chambre. La plupart du temps tu restais seule. Tu ne t’incrustais pas aux groupes que formaient les autres. La solitude, c’était mieux. Tu préférais de loin rester dans ta chambre et danser. Danser au rythme d’une musique qui reste dans ta tête, que seule toi peux entendre, que personne ne peut comprendre, à part toi. Alors tu pouvais passer pour une folle, mais tu t’en fichais. Royalement même.


© MISE EN PAGE PAR TAZER.
avatar
Deadly Sin
"Deadly Sin"
Icône personnage :
Framboises : 844
Sac à dos : Rien
Badges :
Péché capital : Orgueil
Fiche : www.
Pouvoir : Illusion
Avatar : Izaya & Kanra - Durarara !!
Boîte à sms : www.
"Deadly Sin"
Icône personnage :
points
Framboises : 844
points
Sac à dos : Rien
points
Badges :
points
Péché capital : Orgueil
points
Fiche : www.
points
Pouvoir : Illusion
points
Avatar : Izaya & Kanra - Durarara !!
points
Boîte à sms : www.
points
bla
Icône personnage :
Framboises : 844
Sac à dos : Rien
Badges :
Péché capital : Orgueil
Fiche : www.
Pouvoir : Illusion
Avatar : Izaya & Kanra - Durarara !!
Boîte à sms : www.
Icône personnage :
Framboises : 844
Sac à dos : Rien
Badges :
Péché capital : Orgueil
Fiche : www.
Pouvoir : Illusion
Avatar : Izaya & Kanra - Durarara !!
Boîte à sms : www.
Voir la réalité en face plutôt que dans un miroir brisé. [PV Narc-sama ♥]
(Mar 15 Oct - 23:10)
bal
Voir la réalité en face plutôt que dans un miroir brisé
PV LEIA

De son coin, Narcisse observe la laideur du monde. Il le regarde de haut, et s’en moque silencieusement. Lui il est bien au dessus de tout cela, il est supérieur à n’importe qui, n’importe quoi. Il regarde les Players grouiller, se faire des coups bas, pleurer, se réconforter, tenter de gagner le jeu, des points, essayer de vivre sur new-life.com. Il observe la naissance de leur déception, de leur désespoir, et se moque de tous ceux qui gardent malgré tout espoir. Il n’a de respect pour personne, sauf lui-même bien entendu, pour lui, ce ne sont que de petits choses éphémères qui finiront par se faire effacer à la moindre de leur erreur. Peut-être même qu’elles finiront effacées par lui.

On pourrait presque croire que pour une fois fait son travail, mais il ne faut pas rêver. Ahahaha, pour ceux qui croient encore que Narcisse peut travailler, ou travaillera un jour, il faudrait qu’ils se rendre à l’évidence. Il a bien trop travaillé avant sa mort. Il a bien trop respecté les règles avant la mort pour continuer de les respecter. S’il travaille pendant 5 minutes de temps à autres, c’est juste pour que le Game Master ne vienne pas les lui briser. Il est bien dans son rôle de Deadly Sin. Au dessus de tout le monde, intouchable. Ou presque. Si on met le Game Master de côté. De toutes façons il pourrait le compatir ne serait-ce qu’un peu non ? Il serait enfin temps qu’on offre un peu de liberté à ce pauvre gamin qu’il est.

Car oui ! Les gens qui croient être libre sur new-life.com, vous voulez en apprendre une bonne? Vous n’êtes pas libres. Mais alors là, pas du tout ! Ahaha, pauvre naïfs que vous êtes, croire une chose aussi stupide, aussi futile.  Lorsque le gamin voyait toutes ces personnes qui se sentaient libres sur new-life.com, au début il avait envie de rire, puis de pleurer. Il fallait faire face à l’évidence, new-life est presque une prison. Depuis le début , Narcisse a l’impression d’être un oiseau en cage.

Impossible de franchir les limites.
Impossible d’aller plus loin.
Obligés de tourner en rond.
Obligés de rester là pour l’éternité.

Et puis, on pense pouvoir faire ce que l’on veut. Ahahah, vraiment ? Faites un pas de travers, et vous êtes effacés, punis
. Il fallait avouer que Narcisse en avait fait des pas de travers. Et il en avait subit pas mal de conséquences. Mais il a fini par comprendre certaines choses, et apprendre à faire le tri pour en faire un minimum et vivre sa vie sans soucis. Il est toujours là pour les événements importants, toujours là pour effacer deux trois Players qui font mal leur travail, mais jamais là lorsqu’il s’agit de faire le travail emmerdant. Et au final, on le touche plus.

Est-ce que  c’est réellement ça votre liberté ?

Cette fille, Narcisse l’avait remarquée, depuis déjà pas mal de temps. Ce n’était pas la première fois qu’il la voyait voler quelques points aux joueurs. Elle le faisait rire d’un certain côté, il adorait voir la tête de ces pauvres Players au bord des larmes parce qu’ils venaient de perdre certains de leurs précieux points si durement gagnés. Mais elle titillait un peu sa curiosité également. Pourquoi personne ne l’avait encore punie ? Pourquoi réussissait-elle à s’en sortir sans problèmes ? Il savait très bien que les Deadly dogs étaient là pour jouer les traitres, ou plutôt les dénoncer à la moindre erreur, et bien les enfoncer dans leur trou. Enfin bref, jouer les méchants quoi. Mais il n’avait jamais entendu du droit de vol. Même qu’au début ça l’avait étonné de voir quelqu’un s’abaisser à quelque chose de si bas que le vol. Après tout, les Players, c’est compréhensible, ce sont de petites choses prêtes à tout qui mènent la vie dure, mais les Deadly dogs, eux, ils ont une vie un peu plus facile, et un peu plus d’honneur.

Aujourd’hui, il avait décidé de la suivre, de la surprendre. Si personne ne lui faisait la remarque, fallait bien que quelqu’un le fasse un jour. Après tout, c’est son travail. Enfin, se dire ça n’était qu’une simple excuse. En vrai, il avait juste envie d’emmerder quelqu’un ne serait-ce qu’un peu, et faire quelque chose de son temps libre. Il avait peut-être envie de lui faire comprendre qu’elle n’est pas aussi libre qu’elle le croit. Et que le vol ne fait pas partie des choses qu’elle peut faire. Lui dire ça par jalousie. Ou juste pour l’emmerder. Qui sait ce qu’il avait en tête. Il l’a suivie, et c’est tout ce qu’il faut retenir.

Parmi les ruines, elle dansait. Dans cette chambre qui se trouvait dans les bâtiments abandonnés depuis bien longtemps par les vivants, et qui faisait le bonheur des morts, elle dansait sur une musique inexistante. Narcisse l’observait. C’était vraiment ridicule. Tellement ridicule qu’il ne put s’empêcher de rire. Lui qui comptait être discret, eh bien c’est raté. Il tenta de s’arrêter rapidement de rire, mais finit par partir dans un fou rire d’une minute. Puis, il prit une grande inspiration, se calma, et enchaîna tout de suite sur quelques paroles :

- Alors c’est ici que tu te caches ?

Il observa rapidement les lieux, grimaça une ou deux fois, puis se remit à parler.

- Tu sais, j’t’ai vu ce matin. Le vol, c’est mal, tu vois ?

On se croit libre sur new-life, mais en vrai on est enfermé.

© Evyplevy - XXX mots




Nyah, merci pour ce vava Andros. >w< *in love*
avatar
Let me be your King ~
"Let me be your King ~"
Icône personnage :
Framboises : 474
Sac à dos : Rien
Badges :
Péché capital : La luxure
Fiche : www.
Pouvoir : Transmission de pensées
Avatar : Ja'far ▬ Magi
Boîte à sms : www.
"Let me be your King ~"
Icône personnage :
points
Framboises : 474
points
Sac à dos : Rien
points
Badges :
points
Péché capital : La luxure
points
Fiche : www.
points
Pouvoir : Transmission de pensées
points
Avatar : Ja'far ▬ Magi
points
Boîte à sms : www.
points
bla
Icône personnage :
Framboises : 474
Sac à dos : Rien
Badges :
Péché capital : La luxure
Fiche : www.
Pouvoir : Transmission de pensées
Avatar : Ja'far ▬ Magi
Boîte à sms : www.
Icône personnage :
Framboises : 474
Sac à dos : Rien
Badges :
Péché capital : La luxure
Fiche : www.
Pouvoir : Transmission de pensées
Avatar : Ja'far ▬ Magi
Boîte à sms : www.
Voir la réalité en face plutôt que dans un miroir brisé. [PV Narc-sama ♥]
(Jeu 9 Jan - 13:01)
bal

Voir la réalité en face plutôt que dans un miroir brisé.

Repérée. Quelqu'un t'avais repéré. Tu te demandais encore comme c'était possible alors que dans ton regard on pouvait facilement lire cette expression de peur qui t'avait envahie tout d'un coup. Mais tu ne l'admettra jamais, non, la peur tu ne connais pas, tu ne connais plus. Et même si quelqu'un l'admettait devait toi, que tu avais peur, tu lui rirais au nez juste pour te protéger.

Tu le fixais, cet homme aux traits un peu androgynes, assis sur le rebord de ta fenêtre que tu étais certaine d'avoir fermé d'ailleurs. Comme quoi ce bâtiment était vraiment en ruine, même les fenêtres ne tenaient plus fermées. C'était affligeant.

Les premiers mots avaient du mal à venir, tu ne savais pas quoi faire, comment savait-il ? Depuis quand le savait-il ? L'a-t-il dit à qui que ce soit ? Là, tout de suite, des milliers de questions allaient et venaient dans ta tête, tu te demandais ce qui allait bien pouvoir t'arriver si tout le monde apprenait cela alors que tu faisais de ton mieux pour pouvoir rester un minimum liée à ceux que tu volais, justement pour mieux les avoirs. Qu'est ce qui allait se passer si tout le monde le savait ? Tu te retrouverais certainement encore plus seule qu'aujourd'hui. Pathétique.

Une bonne minute était passée alors que tu cherchais en vain une échappatoire, à vrai dire tu n'avais même pas fait attention au fait qu'il se soit fichu de toi en te voyant danser sans musique, le reste était pire.

« … Qui te dis que c'était moi, d'abord ? Tu n'as pas de preuve de ce que j'aurais pu faire ou non. »

Les paroles d'une digne voleuse. Tu ne savais pas te défendre en réalité. Tu le laissais croire avec des comportements, mais quand il s'agissait de parole, tu n'étais plus du tout crédible. Tu cherchais tout de même un moyen de te tirer de ce pétrin. Tu te sentais comme un petit animal prit au piège, et qui ne pourrait jamais se sortir de là à moins d'y laisser la vie. Seulement voilà, toi ta vie tu l'avais déjà perdue.

« Et puis après ? Tu vas me faire quoi, me dénoncer ? Je ne suis pas comme tu peux le penser ! Quoi qu'il arrive je suis certaine de pouvoir me sauver. Et tu serais bien surpris ! »

Tu pensais ne pas avoir à te rabaisser devant un simple player, juste parce que toi, tu étais une Deadly Dog. Tu pensais que ce statut te permettrait d'échapper à tout et n'importe quoi. Mais tu étais loin de t'imaginer qui était celui qui te faisait face.

« Maintenant si tu veux bien, j'ai à faire, j'ai pas le temps de parler ! »

Une autre planque, c'est ça que tu devais trouver maintenant que quelqu'un t'avait surprise et t'avait retrouvé. C'est pour cela que tu t'empressa de prendre tes quelques affaires, pour partir de ta « chambre » en courant, filant vers la sortie sans répondre aux players qui se demandaient ce qui était en train de se passer.

Tu fuyais et si il te suivait, tu arrivais encore à te convaincre que tu pourrais le semer plus que facilement grâce à tes facultés.


© MISE EN PAGE PAR TAZER.
avatar
Deadly Sin
"Deadly Sin"
Icône personnage :
Framboises : 844
Sac à dos : Rien
Badges :
Péché capital : Orgueil
Fiche : www.
Pouvoir : Illusion
Avatar : Izaya & Kanra - Durarara !!
Boîte à sms : www.
"Deadly Sin"
Icône personnage :
points
Framboises : 844
points
Sac à dos : Rien
points
Badges :
points
Péché capital : Orgueil
points
Fiche : www.
points
Pouvoir : Illusion
points
Avatar : Izaya & Kanra - Durarara !!
points
Boîte à sms : www.
points
bla
Icône personnage :
Framboises : 844
Sac à dos : Rien
Badges :
Péché capital : Orgueil
Fiche : www.
Pouvoir : Illusion
Avatar : Izaya & Kanra - Durarara !!
Boîte à sms : www.
Icône personnage :
Framboises : 844
Sac à dos : Rien
Badges :
Péché capital : Orgueil
Fiche : www.
Pouvoir : Illusion
Avatar : Izaya & Kanra - Durarara !!
Boîte à sms : www.
Voir la réalité en face plutôt que dans un miroir brisé. [PV Narc-sama ♥]
(Dim 2 Mar - 3:41)
bal
Voir la réalité en face plutôt que dans un miroir brisé
PV LEIA

La jeune fille n’enchaîna pas directement par une réponse. Le petit blanc qui suivit ses questions fut presque gênant. Il avait installé une sorte de suspens pour le jeune brun qui avait hâte de voir la réaction de la Deadly dog face à ses accusations. Après tout, la vie sur new-life se trouvait être ennuyante, et malgré son amour et son grand intérêt pour sa personne, il adorait étudier les différentes réactions des autres personnes, leurs comportements. La nature lui avait donné un grand don d’analyse, il fallait ben qu’il en fasse un bon usage, chose qu’il n’avait pas fait de son vivant. Et, aller vers les gens, les emmerder, et parier sur leurs réactions était un jeu assez amusant. Emmerder les gens en soit est quelque chose d’assez jouissif en fait. Surtout quand on voit comment les gens sont embarrassés rapidement.

Narcisse avait parié sur la fuite imminente de la jeune femme. Et ils ne la revirent plus jamais, elle changea d’identité, de visage, de pays. Pourtant, ce ne fut pas la réaction de celle-ci. En effet, elle tenta de nier les faits. Il ne savait même pas ce qui était le plus pitoyable et risible chez la jeune fille. Le fait qu’elle se rabaissait au niveau des players désespérés en volant le gain des autres, ou le fait qu’elle mentait, horriblement mal en plus. Elle aurait pu essayer d’avouer, ou même de s’enfuir directement. Mais non, la jeune fille a préféré commencer à sortir des excuses pires que celles d’une voleuse amatrice. Le gamin n’a pas pu s’empêcher de rire bien fort pendant quelques secondes, comme pour se moquer, avant de reprendre son sérieux. C’était un rire qu’il avait exagéré, mais il en avait quand même la larme à l’œil. Le fameux « tu n’as pas de preuves donc tu ne peux rien contre moi », hein ? Ce qu’il avait vu, sa mémoire et ses paroles étaient des preuves suffisantes.

Il haussa un sourcil, et soupira. Il faillit ouvrir la bouche comme pour dire quelque chose, mais la jeune fille ne lui laissa pas en placer une. Il soupira de nouveau tout en l’écoutant piailler. Et blabla, me dénoncer ? blabla blabla je suis certaine blabla me sauver balbla tu serais bien surpris ! C’est qu’elle pouvait débiter un nombre incroyable de conneries par secondes. A un tel point qu’il n’écoutait qu’à moitié. S’il allait la dénoncer ? Nope, il n’a pas que ça à faire. C’est un homme très occupé. Certes, il sèche son travail, mais il a quand même ses occupations qui lui prennent tout son temps libre. Par exemple, ce qui est en train de se passer maintenant fait partie de ses occupations… Et puis, il voulait jute jouer un peu avec elle, mais aussi sauver l’honneur des Deadly dogs qu’elle représente si mal, malheureusement. Certes, ce n’était pas ses oignons, et c’est la chose qui le préoccupe le moins en ce moment, puisque de toute façon les deadly dogs ne sont là que pour le servir… Mais elle fait tout de même partie de l’équipe du game master, et se doit de monter une belle image de celle-ci. Même s’il n’irait jamais mélanger les Deadly sins et les Deadly dogs. Oh non, il ne ferait jamais ça, ça serait bien trop rabaissant pour sa pauvre petite personne si parfaite.

Elle est certaine de pouvoir se sauver ? Et puis, il faut savoir. Soit elle assume son rôle de Deadly dogs, et elle marche fièrement dans les rues sans faire d’actes qui pourraient salir son image, soit elle salit son image, et elle cesse de s’appeler « Deadly dog ». Faut choisir. De plus, mais qu’est-ce qu’elle est naïve cette petite, c’est bien une fille. C’est beau de croire que lorsqu’on porte le mot « Deadly » dans notre rang, on est infaillible, personne ne peut rien contre nous, et jamais on sera châtiés. Ahah, qu’est-ce que c’est drôle. Certes, on a une vie bien plus aisée, mais ce n’est pas pour autant qu’on est à l’abri de tous les dangers. Enfin, il pensait être infaillible aussi, avant de voir disparaître une bonne dizaine de ses camardes. Et ne parlons pas des Deadly dogs. C’est comme ça qu’il a arrêté d’y croire. C’est un peu comme voir que celui qui dépose la petite pièce de un euro sous ton oreiller, ou tes cadeaux sous le sapin n’est rien d’autre qu’un de tes parents. C’est décevant, et ça te force à grandir. A ouvrir les yeux sur le monde aussi. Ca t’ôte un peu de ton innocence. Il faut arrêter de croire que new-life est un monde libre. Au contraire, il n’a jamais été aussi oppressant et stricte. C’est peut-être pour ça que Narcisse en teste les limites. Mais aussi parce qu’il est mort. Alors il s’en fou complétement de sa vie maintenant.

Et pour finir, il fallait qu’elle descende de ses grands chevaux la fille. Bientôt, elle ne pourra plus passer les portes. Surprendre Narcisse ? La bonne blague. Pour le surprendre, il en faudrait beaucoup. Surtout de sa part, étant donné que les seules choses qu’elle a su montrer d’elle en ce moment ne sont pas du tout fameuses, bien au contraire. Après, tout dépend de si on parle de surprendre positivement ou négativement quelqu’un. Car dans le second cas, c’est déjà fait. Et de nombreuses fois de suite. Et visiblement, le jeune homme n’était pas au bout de ses surprises.

Jusqu’ici, comme avec un peu n’importe quelle autre femme, Narcisse n’avait pas encore eu l’occasion d’en placer une. A chaque fois qu’il compter rétorquer quelque chose aux dires de la jeune demoiselle, il se faisait tout de suite interrompre puisque celle-ci, recommençait à parler. Elle ne semblait visiblement pas vouloir entendre ce que le jeune homme avait à dire, et avant même qu’il ne dise quelque chose, elle décida que la discussion devait prendre fin. En effet, malgré le fait qu’elle avait dit « si tu veux bien » par pur politesse, elle dit qu’elle avait à faire, et donc pas le temps de lui parler. La première pensée qui traversa la tête du jeune homme fut « parce qu’elle avait quelque chose d’autre à ajouter ? », puis, il se rendit compte qu’elle s’est mise à courir. Et c’est qu’elle courrait vite. Il n’avait aucune envie de gaspiller ses forces pour une gamine comme elle. Surtout pour une gamine comme elle en fait. Du coup, il n’allait pas lui courir après. Surtout que ça lui ferai bien trop plaisir.

Et si monsieur ne pouvait pas courir, il y avait tout de même une chose qu’il pouvait faire : usage de son don.


Mais il fallait qu’il se décide vite de son sort. En effet, plus il réfléchissait, plus la gamine s’éloignait. Et si elle allait être trop loin, il ne pourra plus user de ses talents. Il ne fallait donc pas qu’elle atteigne la porte, sinon, c’était trop tard. Il devra se préparer à faire un peu de jogging. Il fit donc la première chose qui lui passa par l’esprit, lui donner l’illusion d’être enfermée dans une boîte. C’est stupide, mais c’était la première chose qui lui était venue à l’esprit. Une simple boîte en carton plutôt grande, et sans aucune ouverture. Il y avait de quoi mourir par manque d’oxygène là dedans – oh mais de toute façon, elle est déjà morte, elle ne descendra pas plus bas. Et puis, un animal enfermé dans une cage ne va pas bien loin. Maintenant qu’elle était piégée –dans une jolie boîte invisible aux yeux des autres-, il n’avait plus besoin de songer à lui courir après. Il avança doucement vers elle, avec un grand sourire aux lèvres.

« - Eh bien, eh bien, où crois-tu courir comme cela ? Je n’ai pas fini de discuter avec toi.

Il dit le tout sur un ton très léger et joyeux. Il semblait être amusé. Plus il avançait, plus il faisait rétrécir la boîte. Enfin, pas trop non plus. Il voulait juste la faire flipper un peu, pas lui faire du mal. Il n’était pas là pour ça. Il voulait s’amuser, mais il savait très bien que certains amusements ont des limites ; des limites qu’il respecte malgré les apparences. Car oui, contrairement à la réalité où elle ne pourrait pas respirer, là il lui avait fait une boîte avec de l’air dedans, ce qui est, en soi, assez étrange. De plus, ça restait une boîte assez spacieuse, et même si elle rétrécissait, elle gardait un certain « espace minimum vital ». On croirait à un méchant comme ça, mais il veut juste jouer, et il prend quelques précautions.

« - Tu avais pourtant promis de me surprendre, tu ne peux pas t’en aller maintenant ! Il ricane.

Il n’avait pas fini de lui faire la morale. Et il n’avait pas fini de jouer avec elle non plus. Elle n’avait aucunement le droit de fuir maintenant, surtout après s’être retrouvée entre ses griffes. Pauvre enfant, il n'était pas prêt de la relâcher.

So don't mess with me, 'cause I'll shoot you down. Ssh.

© Evyplevy - 1497 mots




Nyah, merci pour ce vava Andros. >w< *in love*
avatar
Let me be your King ~
"Let me be your King ~"
Icône personnage :
Framboises : 474
Sac à dos : Rien
Badges :
Péché capital : La luxure
Fiche : www.
Pouvoir : Transmission de pensées
Avatar : Ja'far ▬ Magi
Boîte à sms : www.
"Let me be your King ~"
Icône personnage :
points
Framboises : 474
points
Sac à dos : Rien
points
Badges :
points
Péché capital : La luxure
points
Fiche : www.
points
Pouvoir : Transmission de pensées
points
Avatar : Ja'far ▬ Magi
points
Boîte à sms : www.
points
bla
Icône personnage :
Framboises : 474
Sac à dos : Rien
Badges :
Péché capital : La luxure
Fiche : www.
Pouvoir : Transmission de pensées
Avatar : Ja'far ▬ Magi
Boîte à sms : www.
Icône personnage :
Framboises : 474
Sac à dos : Rien
Badges :
Péché capital : La luxure
Fiche : www.
Pouvoir : Transmission de pensées
Avatar : Ja'far ▬ Magi
Boîte à sms : www.
Voir la réalité en face plutôt que dans un miroir brisé. [PV Narc-sama ♥]
(Sam 5 Avr - 18:29)
bal

Voir la réalité en face plutôt que dans un miroir brisé.

Tu avais été bien idiote de croire que tu pouvais fuir comme cela, sans aucun soucis, tout simplement, comme si de rien était, comme si il ne te rattraperait pas. En même temps tu l'avais aussi pas très bien jugé. Toi qui le pensais n'être qu'un simple player, il ne t'étais pas venu à l'esprit qu'il puisse être plus que ça. Non, bien sûr, pour toi tout le monde est bien plus bas que toi. Surtout depuis que tu es arrivé sur new-life en fait. Depuis ça, tu penses que personne ne peut t'arriver à la cheville. C'est assez peu modeste tout ça.

Et au final, tu t'étais fais assez bien avoir sur le coup. C'est en tendant la main vers la poignée de la porte que tu ne pouvais nullement saisir que tu compris que tu avais à faire à quelqu'un de bien plus fort que toi. Peut-être que si tu avais évalué sa prestance, le fait que tu ne l'ai jamais vu depuis que tu traînais par ici... Tu t'en serais certainement douté à un moment ou à un autre. Mais non, tu étais bien trop montée sur tes grand chevaux pour songer à penser à quelque chose d'aussi important. Alors tu t'étais tout bonnement laissé piègé comme une débutante. Et te voilà coincée dans une sorte de boite invisible.

Tu n'en voyais pas les délimitations, mais tu pouvais parfaitement bien les sentir avec ton sixième sens développé. Il n'était pas nécessaire d'ajouter que tout les squatteurs pouvaient te voir paniquer sans vraiment comprendre pourquoi. Si on devait donner un titre à ce qui était en train de se passer, ce pourrait être : « Leïa, ou comment passer pour une idiote, une folle, une attardée. » C'est plutôt pas mal en fait.
Paniquée de sentir les paroies de la « boite » se resserrer au fur et à mesure que l'individu s'approchait de toi, tu n'avais pas pu empêcher tes attributs de félin de se dévoiler. Et voilà la vérité qui éclate au grand jour. Toi, Deadly Dogs, menteuse, prise au piège devant quelqu'un de visiblement plus fort que toi mais aussi devant les petits players qui eux semblaient te faire confiance, et que toi tu dépouiller. Pas besoin de dire que la déception pouvait se lire sur leurs visages. Et pour la première fois depuis que tu avais atterrie ici, tu sentais une boule de nerf se former dans ton ventre, une boule d'anxiété, de stress... Tu avait gaffé. Mais alors trop gaffé. Dans le genre... Irrécupérable, dans le genre que tu devrais sûrement te faire oublier et disparaître, si on ne te faisait pas disparaître avant, bien entendu.

Tu étais tellement paniquée que tu ne faisais même pas attention à ce que l'individu te disais. Bien entendu tu l'entendais, mais tu étais tellement préoccupée à chercher un moyen de te sauver que tu ne prenais même pas la peine de répondre. Le seul souci était que de toute évidence, il avait tout fait pour que tu ne puisses pas t'échapper de sa belle boite rétractable. C'était plutôt bien pensé, il fallait l'avouer.

« Laisse moi partir ! Ça t'amuse ?! Tu trouves pas que tu m'as assez rabaissée là ?! »

Et tu trouvais toujours le moyen d'être désagréable. Ce n'était certainement pas la meilleure solution pour qu'il te laisse partir. Peut-être faudrait-il que tu sois un peu plus gentille, désolée... Des adjectifs que tu as visiblement oublié. Sauf que cette fois ci, cela te portera plus préjudice qu'autre chose.
Et visiblement, vu le sourire accroché sur le visage de cet homme qui t'étais tout de même encore inconnu, il ne semblait pas avoir envie de te lâcher, et ce même si tu frappais de toutes tes forces sur les parois invisible de la boite, tel un mime, en somme. Sauf que ca ne s'emblait pas t'amuser tant que ça, même pas du tout.

Au bout d'une bonne dizaine de minute à te débattre, à frapper de toutes tes forces contre ce que tu ne voyais pas, tu finis par te fatiguer et te laisser tomber sur le sol, posant ton dos contre le mur invisible derrière toi. Les oreilles plaquées contre ton crâne, tu avais envie de pleurer, ça se voyait dans ton regard. A vrai dire, non seulement tu étais devenue une voleuse sans cœur depuis que tu étais arrivé ici, mais tu étais aussi paradoxalement devenu hyper sensible. Un rien te touche et au bout d'un moment, tu éclates. Tu essuies rageusement les larmes qui s'échappent de tes yeux et coulent sur tes joues et tu garde le regard baissé vers le sol sur lequel tu es assise, rageuse, honteuse, triste comme jamais.

« Je suis désolée... Pardon... Je ne recommencerais plus... »

Laisser sa fierté de côté pour finalement se rabaisser soi même plus bas que terre, c'était assez beau. Tu ne voyais pas la réaction des simples players et a vrai dire tu t'en fichais. Tu n'avais qu'une envie : Partir d'ici et disparaître le temps de te ressaisir.

© MISE EN PAGE PAR TAZER.
avatar
Deadly Sin
"Deadly Sin"
Icône personnage :
Framboises : 844
Sac à dos : Rien
Badges :
Péché capital : Orgueil
Fiche : www.
Pouvoir : Illusion
Avatar : Izaya & Kanra - Durarara !!
Boîte à sms : www.
"Deadly Sin"
Icône personnage :
points
Framboises : 844
points
Sac à dos : Rien
points
Badges :
points
Péché capital : Orgueil
points
Fiche : www.
points
Pouvoir : Illusion
points
Avatar : Izaya & Kanra - Durarara !!
points
Boîte à sms : www.
points
bla
Icône personnage :
Framboises : 844
Sac à dos : Rien
Badges :
Péché capital : Orgueil
Fiche : www.
Pouvoir : Illusion
Avatar : Izaya & Kanra - Durarara !!
Boîte à sms : www.
Icône personnage :
Framboises : 844
Sac à dos : Rien
Badges :
Péché capital : Orgueil
Fiche : www.
Pouvoir : Illusion
Avatar : Izaya & Kanra - Durarara !!
Boîte à sms : www.
Voir la réalité en face plutôt que dans un miroir brisé. [PV Narc-sama ♥]
(Mer 19 Nov - 18:14)
bal

Voir la réalité en face plutôt que dans un miroir brisé
PV LEIA

« Laisse moi partir ! Ça t'amuse ?! Tu trouves pas que tu m'as assez rabaissée là ?! »

Les gens la regardaient bizarrement, ils la prenaient pour une folle sûrement. Narcisse quant à lui gardait une expression amusée sur son visage. Elle n'avait pas à lui donner d'ordre. Enfin, personne n'avait à lui donner d'ordres, à part le Game Master. Mais c'est parce que c'est le Game Master, c'est la loi du plus fort. Si ça l'amusait? Narcisse éclata de rire. Bien évidemment que ça l'amusait ! Ca faisait longtemps qu'il n'avait pas eu la grande chance de pouvoir remettre des gens à leur place. En ce moment même, il prenait son pied, c'est le cas de le dire. Et ce n'était que le début; il n'avait aucunement envie de la laisser partir.

La petite était coriace tout de même. Il lui a fallu une bonne dizaine de minutes avant de comprendre quelle était sa véritable place. L'espoir fait vivre comme dirait le dicton. Beaucoup n'auraient même pas tenu la moitié. Ca ne lui déplaisait pas. Forte la gamine n'empêche; elle passait d'un tempérament à un autre en un rien de temps. Il s'approcha de la cage invisible, qu'il avait arrêté de faire rétrécir en souriant.  Il aurait très bien pu la faire disparaître - elle était déjà au sol, pourquoi continuer; mais il n'avait pas assez confiance en elle. Elle aurait pu en profiter pour filer, la maline.

Elle était là, par terre, sous les yeux de tout le monde, à s'excuser, à pleurer; dans un état assez triste qui aurait révolté plus d'un. Mais là, visiblement les players, êtres lâches qu'ils sont, n'avaient pas éprouvé l'envie de l'aider, ou de se mettre aussi Narcisse à dos. C'était assez drôle et ridicule à la fois. Pauvre petite. Il fit un gros soupire, et souri à nouveau.

Une fois près de la cage de la jeune femme, il s'assit. Il gardait toujours ce joli petit sourire arrogant au bord des lèvres; et ne semblait éprouver aucun remord. En même temps, il avait fait tout cela déliberrement, et ce n'est aucunement de sa faute si les femmes sont aussi faibles, et ne savent que faire ça; pleurer. Enfin, celle là sortait du lot; puisqu'elle avait attendu une dizaine de minutes avant de fondre en larmes. Ca, il ne l'avouera jamais. Il préféra faire la moue, et lui dire :

« - Bah alors, tu avais pourtant promis de me surprendre... !.

So don't mess with me, 'cause I'll shoot you down. Ssh.

© Evyplevy - 1497 mots

{ HRP : désolée, c'est court, mais j'me suis dit que l'arrêter à là serait plus intéressant. ~ }




Nyah, merci pour ce vava Andros. >w< *in love*
Page 1 sur 1

Ouvrir les outils de navigation et modération
Sauter vers: