Image Resizing


Partagez | 
Page 1 sur 1
Invité
avatar
"Invité"
Invité
Invité
"Invité"
bla
Regarde, un joli poisson ! [Libre]
(Dim 25 Aoû - 16:50)
bal
Tic, Tac, Tic , Tac ...

Le temps passe doucement, les aiguilles de ma montre avancent petit à petit. Soixante coups de l'aiguille rouge pour que la grande noire avance de quelques mini-mètres.

Depuis que je suis arriver à New-Life, j'ai tout mon temps. Je n'ai plus a courir à la maison pour nettoyer le sol et les murs de la cuisine. Je traine des pieds, et je souris. Je vais au musée, au cirque, au parc et dans pleins d'autres endroits différents.

Chaque jours je me lève, excitée à l'idée de visiter un autre lieu qui risque d'être tout aussi magnifique que le précédent.

Je n'aime pas ne rien faire et rester sur mon lit, telle une moule sur son rocher, et à dire que l'adolescence me fatigue. Je veux bouger et m'amuser. Rencontrer des gens et leur parler. Je pourrais avoir une vie presque parfaite ici si j'avais une famille

Bien sûr, quand je parle de famille, je veux dire un papa, une maman et un frère ou une sœur. Et pourquoi pas les deux tiens ? Ils m'aimeront et j'aurais une vie de rêve.

En parlant de rêve, l'autre nuit j'ai fait un songe qui me faisait visiter un aquarium. Il y avait de grandes vitres et à travers je pouvais voir de l'eau et plein de poissons. Des rouges, des jaunes, des blancs, des noirs. Mais c'était encore très flou.

En me réveillant, je me suis tout de suite dis que je devais aller voir ces créatures d'eau. Et c'est ce que je fis. Je m'habilla, manga un petit-déjeuner et claqua la porte.

Directions l'aquarium. J'étais contente. Tout simplement contente d'y aller. J'avais un sourire jusqu'aux oreilles et je bougeais la tête de gauche à droite au rythme d'une chanson que je fredonnais depuis ce matin et je marchais comme une funambule sur le bords des trottoirs gris, les bras tendu tout en regardant mes pieds.

Une belle journée s'annonça.

Une fois entouré de liquide transparent et de drôles de bestioles de toutes les couleurs qui nageaient tranquillement, je me colla à une des vitres. Il y avait un gros poisson impressionnant. J'avais les mains sur le vers et les yeux écarquillés. On aurait dit une enfant de six ans devant un magnifique carousel coloré.

En bas à gauche se trouvait le cartel de ce poisson. Je ne pris pas la peine de le regarder parce que je ne voulais vraiment pas quitter cet animaux des yeux.


Dernière édition par Esperanza le Ven 3 Jan - 21:44, édité 1 fois
Invité
Invité
avatar
"Invité"
Invité
Invité
"Invité"
bla
Regarde, un joli poisson ! [Libre]
(Ven 22 Nov - 16:33)
bal
Un matin de plus dans ce monde étrange, d'un jeu sans queue ni tête... Depuis ton arrivée, plus personne ne semblait se soucier de toi, mon pauvre James, jamais habitué auparavant à vivre par toi-même, mais n'était-ce pas mieux qu'une personne te poussant dans le dos pour faire ce qui ne te plaisait pas ? Il te tardait de voir comment se passerait la suite des choses, lorsqu'on te demanderait d'effectuer quelques missions dont on t'avais glissé un mot à ton arrivée. Si tu arriverais à travailler en équipe avec des personnes dont tu ne connaissais rien. Enfin, pour le moment, tu ne te cassais pas trop la tête avec tout cela. Tu étais bien plus préoccupé par ta propre survie. Une chose difficile alors que le monde des vivants t'était interdit d'accès, les fruits n'ayant plus le moindre goût.

Ne sachant pas trop quoi faire de ton temps, te voilà à explorer les rues avoisinantes, jusqu'à ce qu'un bâtiment attire un peu plus ton attention. Et quoi de mieux qu'un grand aquarium coloré ? Cela te rappelait des souvenirs. Lorsqu'on est cloué au lit, ou presque, il fallait bien s'occuper d'une façon ou d'une autre. Tu t'étais tourné vers la lecture, James, passionné de poissons pendant un temps, en prenant même un sous ton aile. Aurais-tu aimé travailler dans un endroit pareil, Autumn, si tu avais eu un peu plus de cran pour assumer tes goûts, tes choix ? Cela aurait toujours été mieux qu'en ce moment, où tu restais dans la rue, squattant un vent chaud puisque tu n'avais pas encore suffisamment de ces petites framboises pour t'offrir une chambre quelque part, pas sans sacrifices que tu préférais éviter pour le moment... Mais tu craignais justement te retrouver plus seul que jamais si tu retournais en quelque sorte ta veste pour finalement convenir à un autre groupe plus qu'à celui-ci.

Le lieu était assez bondé, comme tu t'y attendais un peu, pour autant, une silhouette attira ton attention plus que les autres. Personne ne se souciait de ta présence, après tout, pour ceux qui arrivaient à te voir. C'était une gamine, pourtant elle était toute seule, les mains collées contre la baie vitrée, derrière, ou devant selon le point de vue... Même les poissons ne la fuyaient pas. Oh. Pouvait-elle être morte, elle aussi ? Comme cela, sur un coup de tête, tu décidas de t'avancer et contourner le bassin en hauteur, pour lui tenir un peu compagnie. Et peut-être pour comprendre pourquoi ce poisson avait davantage attiré son attention.

« Hey, petite lady... Les poissons les plus gros ne sont pas toujours ceux qui sont les plus jolis, regarde... »

Tu lui pointais du doigt le reste des petits animaux marins. Il y en avait de toutes sortes de couleurs, et d'autres encore qui semblaient recouverts de paillettes, brillant sous le soleil. Dans le reste de l'aquarium, il devait aussi y en avoir de formes bien différentes. C'était une aventure de découverte. Enfin, toi, cela te convenait autant de rester ici que de continuer la visite, n'est-ce pas... Quelle t'envoie même voir ailleurs, si ça lui chante.
Invité
Invité
avatar
"Invité"
Invité
Invité
"Invité"
bla
Regarde, un joli poisson ! [Libre]
(Sam 23 Nov - 9:49)
bal
Toujours les mains sur cette vitre, il était beau le poisson. Je voulais pas le quitte. Il n’avait pas peur de moi et me regarder droit dans les yeux. Soit les poissons sont devenus intelligents soit il ne me voit pas. C’est vrai que je suis morte. J’ai tendance à l’oublier. En même, qui veut être mort ? A part la mort ? Mais, est-on vraiment mort ? Oui, personne ne nous voit. Personne ne me voit. Je suis donc bien morte. C’est dépriment d’être mort, personne ne peux nous voir, nous parler. Nous, on voit tous. Les humains comme les morts. Y a un côté fun, en même temps.

N’empêche que ce gros poisson est super beau ! Il a des gros yeux et ses écailles sont bleues, c’est ma couleur préférée ! Je vais vous éviter un monologue sur la couleur parce que je suis pas vraiment d’humeur. Je descends les yeux pour regarder le cartel qui est collé en bas à gauche de la vitre. Je n’ai pas le temps de me baisser pour lire le nom du poisson que j’observe depuis cinq bonnes minutes.

« Hey, petite lady... Les poissons les plus gros ne sont pas toujours ceux qui sont les plus jolis, regarde... »

Qui est-ce ? Je me retourne pour voir la tête du jeune homme qui vient de m’appeler “Petite Lady”, je sais pas trop comment le prendre. Je tourne le dos à ce gros poisson. Cheveux rouges, couleur du feu; tout comme ses yeux pétillants. Il ne doit pas avoir plus de dix-sept ans, et encore. Plutôt grand. Plutôt beau. Le cartel attendra. Ce dernier pointe du doigt les autres poissons de l’aquarium. Ils sont juste, waou ! Je marche vers d'autres créatures maritimes et les petites talonnettes de mes bottes résonnent dans tout la pièce. J’ai pas de mot pour décrire ce poisson avec des couleurs magnifiques. Il est tout petit, avec des rayures roses et noires. Il nage sans faire attention aux humains. Il ne se doute pas qu’il va peut-être bientôt mourir. Qui sait, peut-être devenir comme nous.

- Regarde celui là !

Je m’emporte un peu, c’est un inconnu, je ne le connais pas. Je devrais d’abord lui demander son nom avant d’avoir une vraie discussion comme je n’en ai pas encore eu à New-Life.

- Je m’appelle Esperanza, mais je préfère Espe’ ! Et toi ?

C’est pas très polie mais fuck la politesse. C’est ma vengeance du “Petite Lady”
Invité
Invité
avatar
"Invité"
Invité
Invité
"Invité"
bla
Regarde, un joli poisson ! [Libre]
(Mer 1 Jan - 21:52)
bal
Tu avais vu juste, elle était une gamine comme les autres, finalement. Dès que quelque chose lui plaisait, le reste du monde semblait disparaître pour un certain temps. Mais pour un visage et un sourire aussi lumineux, cela en valait peut-être la peine, n'est-ce pas ? Rendre les autres heureux. C'était quelque chose que tu n'avais jamais pu faire, auparavant. Une douce chaleur t'éprend le cœur. Pourtant, elle ne fait que passer de poisson à poisson, portant bien peu d'attention à ta petite personne si ce n'est que pour décliner son identité. C'était tout de même un bon début, pour la toute première personne avec laquelle tu discutais vraiment depuis ton arrivée à New Life, à l'exception de celle qui t'avait accueillie... Mais cela ne comptait pas vraiment, non, puisque c'était un phénomène étrange, t'ensevelissant sous une montagne d'information avant de laisser te débrouiller tout seul, disparaissant dans l'horizon comme les feuilles mortes emportées par le vent. Et comme si tout était relié, la demoiselle un peu candide te demande ton nom.

« Autumn... »

Un sourire accompagnait ces mots. Même si tu avais failli donner ton autre prénom, par simple habitude, avant de te souvenir que ce n'était plus le tien, depuis que la faucheuse t'a emporté de ce côté-ci... De plus, Esperanza, cela devait être un pseudonyme, à moins de vouloir faire une plaisanterie de très mauvais goût à son enfant, alors autant en faire de même... Impossible qu'elle ne t'en tienne rigueur. Cependant, puisqu'elle te tutoyait, pourquoi ne pas en faire autant, n'est-ce pas ? Il y avait toujours des choses à dire. Et même si tu tentais de garder bonne figure, pour faire honneur à tes ancêtres et tes parents, tu gardais le cœur d'un enfant toi aussi, et tu t'émerveillais tout autant devant le poisson qui t'étais montré du doigt... Tant de couleurs et de formes toutes plus intéressantes les unes que les autres s'étalaient devant vos yeux curieux, des mystères n'attendant que d'être découverts. À condition que la demoiselle ait une vision des choses semblables et accepte – ou propose, car selon ton humeur, cela valait peut-être mieux – de t'accompagner entre chaque petit aquarium.

« Tu t'es déjà demandé comment les méduses faisaient pour produire de l'électricité dans l'eau sans pour autant finir brûlées ? » lui demandais-tu alors, en lui touchant le nez du bout de l'index, te sentant d'humeur bien joueuse. Et pour de bonnes raisons; il devait y avoir de nombreuses façons de s'amuser, ici !


Dernière édition par Autumn le Sam 4 Jan - 0:13, édité 1 fois
Invité
Invité
avatar
"Invité"
Invité
Invité
"Invité"
bla
Regarde, un joli poisson ! [Libre]
(Ven 3 Jan - 22:47)
bal
Finalement, j’étais comme une bonne partie des adolescentes de mon âge. Non pas celles qui n’ont rien à faire de tout, mais celles qui sont ébahies devant n’importe quoi. Pour elles, le monde est un livre ouvert, elles en savent un peu plus tous les jours et pensent qu’elle se coucheront mon bête le soir. Ces filles, ou ces garçons, apprécient toutes connaissent, ils les ressortiront dans une quelconque discussion pour être fière de leur culture. Se ne sont pas des incultes et le montrerons s’il le faut. Ce genre de personne n’aime pas se laisser faire, elles seront toujours à mettre leurs qualités en valeur et à mettre leurs défauts en arrière plan, à exposer les bons côtés de leur vie même si elles se faisaient mal traitées par papa et maman. Toujours à sourire parce que ce groupe de jeune gens n’aime pas montrer leur malheur. Ils préfèrent de loin mentir à dire leur véritable identité. Il préfèrent être comme les autres voudraient être : Parfait. Finalement, je fais partie de ces gens qui pensent être bien, mais qui ne sont que des menteurs. Je ne suis donc pas parfaite. C’est clair. C’est triste, mais je m’en fiche. Je suis morte.

Les poissons étaient beaux, je le dis souvent mais c’était vrai. J’aurais voulu les prendre en photo, mais je n’avais pas le droit. C’était marqué à l’entrée :  « Photos Interdites. Merci » Il y avait même un appareil photo barré juste à côté, surement pour ceux qui ne savent pas lire. La vie doit être compliqué quand on ne sait pas lire. Pour nous, c’est naturel de lire et d’écrire. Certes, ça s’apprend un peu tous les jours avec des nouveaux mots, etc, mais nous n’avons plus besoin de tout décortiquer comme un élève d’élémentaire d’environ six ans. Je les plain, vraiment. C’est dramatique.

Le nom du jeune garçon roux à côté de moi était très joli. Enfin par « nom » je voulais dire « pseudo » puisque lui aussi est mort. « Autumn » ça sonne comme le titre d’une chanson , tu ne trouves pas ? On pourrait en faire une jolie mélodie au piano. Ce «  prénom » me fait également penser à des feuilles mortes. En même temps, en automne, il n’y a que ça. C’est pour ça que j’adore cette saison. Je trouve ça tellement poétique le mélange de couleur. Il y a du jaune, du orange, du rouge, du marron et un peu de vert. Ce vert, je le trouve spécial. Normalement, il ne devrait pas être là puisque ses saisons sont passées mais il résiste. Cette couleur ne veut pas partir, même si l’hiver arrivé, il est obligé de s’en aller. De toute manière, les autres couleurs chaudes citées précédemment s’en vont également. Mais même si l’hiver n’a plus que le blanc et le noir comme couleur, ça reste une saison qui me remplie de créativité. Enfin, j’exagère un peu, quand même.

« Tu t'es déjà demandé comment les méduses faisaient pour produire de l'électricité dans l'eau sans pour autant finir brûlées ? »

Cette question était intéressante, j’y est déjà pensé il y a quelques moments, durant ma vie de « vivant ». C’est là que dans mon moment de réflexion, il mit son doigt sur le bout de mon nez. Sur le coup, je n’avais pas trop compris ce qu’il se passait alors mon premier reflex fut de loucher. C’était assez ridicule de ma part, mais c’est mon côté enfantin qui ressort souvent, surtout depuis mon arrivé à New-Life. La raison c’est, je pense, que je me sens un peu plus libre. Enfin, ce n’est qu’une supposition.

Après avoir remis mes yeux normalement, je commençais à rougir. Je ressemblais comme deux gouttes deux à une pivoine, et aux cheveux de mon camarade, en passant. Après avoir repris mes esprits et ma couleur de peau normal, je lui répondis d’un aire sérieux :

« Je me suis déjà posé cette question de mon vivant mais je n’ai jamais trouvé la réponse. En même temps, je n’avais jamais vraiment chercher. » un petit rire accompagna ces deux phrases.
Invité
Invité
avatar
"Invité"
Invité
Invité
"Invité"
bla
Regarde, un joli poisson ! [Libre]
(Jeu 20 Mar - 0:00)
bal
Tu ne l'avais réalisé qu'après coup, mais tu avais presque l'air d'une personne sans la moindre compétence sociale, avec cette question maladroite qui n'avait peut-être même pas de réponse... Tu rougis un peu, tout comme elle l'avait fait à ton contact, ne sachant plus trop quoi dire jusqu'à ce qu'elle se mette à parier à nouveau, et à rire. Tu relèves la tête, sans comprendre, étonné même. Était-ce donc ainsi que l'on se faisait des amis ? Question intéressante à se poser, lorsque cela n'était jamais vraiment arrivé auparavant. Tu étais trop malade pour cela, Autumn, trop faible. On finissait par t'oublier, lorsque tu restais trop longtemps en retrait, incapable de te mêler aux activités des autres.

Pourtant, aujourd'hui, si tout était différent, rien n'avait changé, sur certains plans. Tu avais continué à fermer les yeux sur ta réalité, vivant seul comme tu y avais toujours été habitué, mais ce monde n'était plus le même, puisque vous étiez tous morts... Des fantômes parmi les vivants. Qu'est donc le fantôme d'un fantôme ? Tu détournes le regard en réalisant tout ceci. Un gros poisson jaune tombe dans ton regard, et tu te souviens du but premier de ta visite. Qui était peut-être le même que celui de la petite demoiselle. Il n'y a pas mille raisons à se trouver dans un aquarium, après tout, si ce n'est observer les poissons, d'une façon ou d'une autre.

« Tu veux bien que l'on continue la visite... Ensemble ? Esperanza. »

Tu avais hésité un peu à poser la question, pourtant, tu avais vaincu tes doutes, un sourire aux lèvres. Puisque tu en étais rendu là, pourquoi ne pas continuer, n'est-ce pas ? Il y avait là une chance de te faire une amie, et même si ce n'était pas le cas, tu aurais au moins été mis sur le bon chemin, le chemin menant au bonheur.
Invité
Invité
avatar
"Invité"
Invité
Invité
"Invité"
bla
Regarde, un joli poisson ! [Libre]
(Ven 21 Mar - 19:32)
bal
Celui là était rouge, l’autre jaune et puis un vert arriva. Un poisson vert. Vert ? C’est étrange pardis. Mangeons des raviolis. Le vert me fait penser à des la nourriture, plus particulièrement à des légumes, plus particulièrement à un poivron; vert de préférence. En même temps, un poisson violet ne me ferait pas penser à un poivron vert. Ce serait totalement absurde, ridicule, saugrenu. A vrai dire, je sais même pas ce que veut dire le mot « saugrenu , je crois que le synonyme d’absurde mais je sais pas, j’en ai aucune idée. C’est idiot pourtant, on l’utilise souvent, je veux dire par là qu’on l’entend souvent sortir de la bouche des adultes. Ah, les adultes, ces enflures qui passent leur temps à nous mentir. Il ne savent faire que ça : mentir, raconter des bobards, des mensonges. Ce ne sont que des menteurs, tu ne trouves pas ? Parfois, je me dis même qu’on pourrait la qualifier d’enfoirés. Je ne veux surtout pas devenir comme eux, je ne veux pas devenir adulte, ça fait peur. Le travail, les problèmes, etc … C’est pas fait pour moi tout ça, c’est trop compliqué de devoir supporter toutes ces emmerdes. Je préfère rester belle, intelligente et gentille. Jeunes, quoi ! Haha ! Etre atteint du syndrome de Peter Pan c’est vraiment quelque chose de génial, on voit les choses autrement. Ca doit être trop cool au Neverland, n’empêche.

La proposition d’Autumn m’avait surprise, je veux dire par là que je ne m’y attendais pas du tout, je pensais qu’il allait me dire quelque comme « Bref, à bientôt ! » ou « On se reverra un jour ! », un truc simple quoi. Mais c’était bien plus, il voulait qu’on visite l’aquarium ensemble. J’avais rien contre, au contraire, je préfère être accompagnée que toute seule, c’est beaucoup plus amusant de se promener avec un ami qu’en solitaire. Je hochais de la tête, tel un enfant de quatre, ou d’un autiste, comme tu préfère. Au choix, j’accepte le deux. Ca ne me gêne pas vraiment de me faire traiter d’autiste, au final. C’est pas si affreux que ça, c’est une insulte comme une autre, quoi.

« Pas de problème, ça me dérange pas du tout , au contraire. Haha ! Et tu peux m’appeler Espe’ hein, c’est plus court, plus classe et je préfère… »

Il était tout rouge, c’était trop mignon. C’était comme si je lui avait donner la pivoine que j’avais sur la tête, en mode : « Marre d’être toute rouge, prend ma pivoine, c’est à toi ! Chaque son tour ! » Je ne savais pas trop quoi lui dire alors je me contentais de regarder tous les poissons qui avaient au tour de nom, un part un. Je ne peux pas nier non plus que j’évitais un peu son regarde. Je ne voulais pas reprendre la fleure, il ne l’a pas eu assez longtemps.
Invité
Invité
avatar
"Invité"
Invité
Invité
"Invité"
bla
Regarde, un joli poisson ! [Libre]
(Mer 23 Juil - 6:34)
bal
Accepterait-elle ? C'était bien ce que tu craignais le plus, petite pomme. Que tous tes efforts pour surmonter ta timidité maladive soient en vain. Alors lorsqu'elle accepta, tu ne pus t'empêcher de rougir un peu plus, levant toutefois la tête avec un sourire un peu idiot aux lèvres. Comme si l'on venait de te donner le monde sur un plateau d'argent. C'est bête, quand on y pense. Tu la connaissais à peine, et surtout, tu continuerais probablement de la contrarier en l'appelant par son prénom complet. Espe, cela sonnait trop comme la peste à ton goût. Il ne fallait pas chercher à comprendre. Enfin. La joie était peut-être contagieuse. Qui sait. Le moment n'était toutefois pas aux découvertes scientifiques révolutionnaires ! C'était le moment de découvrir cet aquarium. Un petit moment passa en silence, au moins tu avais retrouvé des couleurs à peu près normales. L'enthousiasme pouvait vraiment faire des choses surprenantes. Ton regard émerveillé se posait un peu partout à gauche et à droite. Les poissons étaient divers, et certains même très gros. Le plus imposant était sans doute le requin, même s'il y avait quelques pieuvres, c'était celui-ci que tu trouvais le plus intimidant.

« Tu crois qu'il pourrait casser la vitre ... ? »

C'était une question un peu naïve. On avait pensé à ces choses là, avant de coincer un poisson dangereux, meurtrier même, entre quatre murs. Et puis, il nageait tranquillement, il ne se frappait pas la tête contre l'aquarium. Plus encore, vous étiez tous deux morts, ce pauvre requin ne pouvait pas vous faire grand-chose. Mais tu n'y pouvais rien, cela t'effrayait un peu quand même, du fin fond de ton ignorance. Tu pris donc la petite main d'Esperanza dans la tienne, pour te rassurer, mais aussi pour être sûr de pouvoir l'aider si jamais un problème survenait... Parce que même si tu étais plutôt flemmard, tu pouvais te montrer assez courageux lorsqu'il était question de protéger une demoiselle en détresse. Tu aurais préféré changer d'endroit, tout de même. Vous n'étiez finalement que deux enfants, coincés en cas d'inondation subite. Et tu ne savais même pas nager. Dans ce cas, il ne restait qu'une solution : fuir !

« Dis-moi, Esperanza... Tu as faim ? Tu veux aller manger une glace ? »

Approche tout en finesse. Utiliser les désirs des autres plutôt que les siens... c'était peut-être un peu malhonnête, mais en général, cela portait ses fruits, alors c'était un comportement qu'il avait pris en habitude.
Invité
Invité
avatar
"Invité"
Invité
Invité
"Invité"
bla
Regarde, un joli poisson ! [Libre]
(Mer 23 Juil - 16:15)
bal
Autumn avait rougit. Son sourire, je le contemplais. Il était mignon, simplet. La simplicité, qu’est ce que j’aime ça. On ne se complique pas là vie, tout est… simple. C’est magnifique je trouve, tout comme ce moment. Ce moment que je vivais en la compagnie d’un garçon d’un peux près mon âge, je crois. D’un garçon aux cheveux plus que roux.
On regardait les poissons. On traversait l’aquarium tranquillement, sans encombres. Personne n’était là, le lieu était vide. On s’est arrêté devant le plus grand, gros, imposant de toutes les bêtes dans ce musée : le requin.

Il m’avait posé une question angoissante. Je ne savais pas quoi répondre, je me contentais d’imaginer si cela arrivait. Si cela arrivait, nous serions probablement morts tous les deux. Enfin, je dis ça, mais nous sommes déjà mort. Je voulais dire par là, que nous nous sériions noyer dans cette eau plus ou moins sale. Le requin nous aurait mangé. L’aquarium serait inonder. « Deux jeune adolescents morts, manger par un gros requin pas beau », on parie combien que ce titre attirera l’attention de tout les passants? Ah bah non enfaite, personne ne peut nous voir…

Par peur, par surprise, ou juste pour me draguer, Autumn me prit par la main. Je ne savais pas comment réagir, il n’enlevait pas sa main et je n’osais pas le faire moi-même. Je suis une fille beaucoup trop timide pour faire quoi que ce soit face à ça. Le pire, c’est que je ne connaissais pas le but de cet acte, pourquoi avait-il fait ça…? D’un côté, j’étais heureuse. Je ne vais pas me plaindre de ça, quand même!

"Dis-moi, Esperanza... Tu as faim ? Tu veux aller manger une glace ? » me dit-il

Putain oui, je crevais de faim. Une glace à l’italienne chocolat-vanille. On ne pouvait pas rêver de mieux! Je souris et fit « oui » de la tête.

[color:3b40= #996666]« Bonne idée! Je meurs de faim… »

Je lui tenais toujours la main, je ne voulais pas la lâcher. Elle était chaude… Je me dirigeais vers la sorti quand, soudainement, sa phrase réapparu dans mon esprit… Esperanza… Mais, il ne m’écoute pas?

[color:3b40= #996666]« Hey! Je t’ai dis m’appeler Espe’! Je préfère ce surnom »

Je continuai à lui sourire avec sincérité.
Invité
Invité
avatar
"Invité"
Invité
Invité
"Invité"
bla
Regarde, un joli poisson ! [Libre]
(Jeu 18 Sep - 17:45)
bal
Une glace. Tu aurais pu choisir n'importe quoi d'autre. Il y avait sûrement un petit restaurant à thème caché dans cet endroit. À vrai dire, tu avais pris la première occasion qui s'était présentée, un mot qui avait attiré ton regard. N'importe quoi pour t'éloigner du grand prédateur des océans qui te rendais nerveux. Et puis, sans vouloir l'avouer, tu étais curieux. Tu avais envie de découvrir ce que voulait dire ce mot tout simple, que tous les enfants partagent normalement. Ces souvenirs ne t'étaient plus accessibles depuis longtemps déjà...

Tu gardais la main d'Esperanza dans la tienne, heureux de pouvoir profiter d'un contact humain. Bon, d'accord, vous étiez morts tous les deux, mais ne nous attardons pas à tous les petits détails, d'accord ? De toute façon, de telles pensées, ce n'était pas trop ton style. Et autre chose retenait ton attention : ta nouvelle amie te faisait la leçon. C'est qu'elle y tenait, à son surnom. Tu étais trop embarrassé par ton explication pour l'avouer. Tu fis alors plutôt mine de réfléchir, avant de lui offrir l'un de ces sourires désolés franchement craquant dont tu avais le secret.

« Euh ... Et Ranzie alors ? Ça passe ? »

Ça te semblait un peu plus cool, et surtout, cela passait mieux dans ta pauvre bouche d'anglais. Même si vous vous compreniez tous, cela ne changeait pas les faits. Espe, c'était toute une série de consonnes, alors c'était un peu plus difficile, certes ce n'était pas la mer à boire, mais tu avais la flemme d'essayer... Au moins, ton refus passerait peut-être ainsi pour de la taquinerie. Peu importe ! Vous étiez arrivé au comptoir des glaces. Plus besoin d'en parler. Tu sortis deux pièces, faisant bien attention à ce qu'elles ne tombent pas. Tu n'en avais pas beaucoup. Il n'aurait pas fallu les perdre. Tant de choix de saveurs s'offraient sous ton regard... Le tien s'arrêta sur la pistache. C'était une couleur sympathique, et une saveur peu commune. À peine le petit cornet en main, tu croquais dans la glace, impatient.

« Oh ! C'est froid ! »

Oui, tu avais peut-être l'air d'un grand con comme cela, mais tu n'y pouvais rien. Tu avais l'habitude de dire ce qui te passait par la tête. Tes grands yeux étaient tout étonnés et tu prenais une nouvelle bouchée. Tu en avais reçu un peu sur le nez, dans ta précipitation. Tu t'en fichais pour le moment, grand sourire aux lèvres. Tu n'avais jamais rien mangé d'aussi délicieux.
Invité
Invité
avatar
"Invité"
Invité
Invité
"Invité"
bla
Regarde, un joli poisson ! [Libre]
(Mar 28 Oct - 13:02)
bal
Son sourire était à tomber par terre. Je n'avais encore jamais vu un garçon me souriant. Ma mère ne voulait pas que je fréquente de garçon de mon âge, elle était persuadée qu'ils étaient une mauvaise influence. La pivoine me remontait dans les joues, je devenais rouge un peu plus, à chaque instant à ses côtés. Ses cheveux, ses yeux, son sourire, mon nouveau surnom qui me plaisait. Ranzie, un nom tellement mignon. Je ne savais quoi répondre, je me contentais de le regarder manger sa glace à la pistache. Je décidai de commander un sorbet, la framboise. Mon parfum préféré. Mon corps sentait la rose, mon allène allait sentir la framboise. N'est ce pas un merveilleux mélange?

"Oh c'est froid!"
Oh comme c'est mignon ce que tu viens de dire.

Je croquai dans mon glace et je fis de grands yeux ronds. Effectivement je ne m'attendais pas à ce que mes dents me fassent si mal. Je rougissais encore plus car je venais de faire la même bêtises que mon camarade. Je suis idiote.

"Ranzie? Ca me va! Toi je vais t'appeler ... Red. On est le groupe des R."

Bon, c'était vraiment très peu original comme nom mais ses cheveux me perturbaient de beauté et je voulais à tout pris l'appeler comme ça. Cela lui va si bien. Je dévorai ma glace comme lui. Pistache / Framboise. Des couleurs si différentes.

Nos mains étaient toujours en contacte. D'un coup, je lacha la sienne. Triste mais ma glace coulait le long du cornet. Du bout de mon index je ramassai la liquide. Par reflex, je mis mon doigt dans ma bouche pour ne pas perdre une "miette" de ce délice.
Invité
Contenu sponsorisé
Regarde, un joli poisson ! [Libre]
()
bal
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1

Ouvrir les outils de navigation et modération
Sauter vers: