Image Resizing


Partagez | 
Page 1 sur 1
avatar
Non validé
"Non validé"
Icône personnage :
Framboises : 259
Sac à dos : Rien
Badges :
Péché capital : Aucun
Fiche : www.
Pouvoir : Aucun
Avatar : Aucun
Boîte à sms : www.
"Non validé"
Icône personnage :
points
Framboises : 259
points
Sac à dos : Rien
points
Badges :
points
Péché capital : Aucun
points
Fiche : www.
points
Pouvoir : Aucun
points
Avatar : Aucun
points
Boîte à sms : www.
points
bla
Icône personnage :
Framboises : 259
Sac à dos : Rien
Badges :
Péché capital : Aucun
Fiche : www.
Pouvoir : Aucun
Avatar : Aucun
Boîte à sms : www.
Icône personnage :
Framboises : 259
Sac à dos : Rien
Badges :
Péché capital : Aucun
Fiche : www.
Pouvoir : Aucun
Avatar : Aucun
Boîte à sms : www.
Stain: aussi tenace qu'une tache
(Ven 2 Aoû - 9:24)
bal







Kai Rietz - rikbaDory

DEADLY DOGS
Nom : Bishop
Prénom : Jake
Pseudo : Stain
Âge : 24 ans
Date de mort : 01/04 - 19 ans
Pêché capital : La luxure
Métier : Bédéiste

My power


~Incubus ~
Passif: Stain aura beau ne rien faire, une aura permanente de charisme et de sensualité à l'état brut émane de lui, attirant parfois ses proies comme des mouches. Une femme homosexuelle ou un homme hétérosexuel ressentiront quand même son charisme, son pouvoir de persuasion et sa beauté. Par contre, tout ce qui touche le sexe quant à son pouvoir ne pourra les affecter.
Embellissement: Lorsqu'il active le premier «niveau» de son pouvoir, les imperfections physiques de sa personne disparaissent. De plus, ce qui vous attire le plus chez un homme deviendra, chez lui, d'une magnificence incomparable. Sa voix se fera telle la plus douce des musiques à vos oreilles. C'est tout ce qu'il faut pour qu'il vous embobine bien comme il faut sans même que vous vous en rendiez compte afin de glaner des informations ou pour vous attirer dans son lit. Il se peut que vous voudriez lui dire tout ce qui vous passe par la tête, répondre à toutes ses questions.
Attirance sexuelle: Si Stain active le prochain niveau de son pouvoir, très grandes sont les chances que vous ressentiez un désir sexuel soudain, ténu ou particulièrement fort, selon son bon vouloir.
Sexe et après-sexe: Il va sans dire que coucher avec Stain sera exquis. Par contre, le plus dangereux pour vous, ce sera après. Tout dépendant à quel point il aura réussi à vous envoûter, être en sa compagnie et dans son lit vous paraîtra comme une drogue, un besoin viscéral, et Stain pourra s'en servir contre vous. Si l'envoûtement est moindre, vous aurez, sans l'ombre d'un doute, envie de le revoir, mais pas à tout prix.
Nourriture: Un tel pouvoir n'est pas sans prix. Stain doit «recharger» son pouvoir en se nourrissant du désir sexuel d'autrui ou de plaisirs charnels. Plus ses «repas» sont espacés, moins son pouvoir fait effet sur les gens. C'est pourquoi il s'arrange toujours pour se nourrir régulièrement. Après une bonne séance de jambes en l'air avec lui, vous vous sentirez en extase, mais extrêmement faible et complètement vidé.  

I AM...

Surnom : Zombiecorpse
Découverte du forum : Sur un autre forum
Un avis sur le forum : Bah ça l'air chouette 8D
Premier mot qui te vient à l'esprit : Hiboux
Si je te dis awesome : [Narnar]Bien. ~
Un mot pour la fin : MOT! ~
Physique

Commençons par son visage, voulez-vous? C’est, normalement, la première chose que l’on remarque chez quelqu’un, ou du moins la première chose qu’on regarde. Si on pose notre regard sur le visage de Stain, on remarquera la finesse de ses traits tout de même masculins, sa mâchoire bien définie, légèrement carrée. C’est un mélange qui ravit la plupart des femmes : des traits somme toute très masculins, mais harmonieux. On verra ensuite ses yeux d’un profond bleu nuit au regard intense. Stain nous lance toujours ce regard teinté d’arrogance, ce regard confiant et séducteur que ses sourcils arqués soulignent fortement. Il a des lèvres pleines, invitant aux baisers, et aux sourires charmeurs et railleurs. D'ailleurs, lorsqu'il sourit ou rit, on remarque que ses canines sont légèrement plus pointues que la moyenne, ce qui lui ajoute un certain charme.

On pourrait l’imaginer plutôt grand, mais en fait, il a une taille  moyenne, c’est-à-dire environ un mètre soixante-quinze. Stain arbore également une légère musculation qu’il entretient, soucieux de son apparence. Celle-ci compte néanmoins beaucoup, lorsqu’il tente d’envoûter les gens, et ne la néglige donc jamais. Sa peau reste très pâle, légèrement rosée. Il a toujours refusé catégoriquement de bronzer. Quelques défauts viennent tout de même teinter son physique avantageux, comme les deux cicatrices de son visage, l'une au sourcil et l'autre la lèvre qu'il a récoltées en se battant, ou ses yeux perpétuellement cernés dus à son manque de sommeil. Avec cette description, on pourrait penser que Stain est, en quelque sorte, l’archétype du beau gosse, mais en réalité, il en est autrement. Ce jeune homme a toujours été une personne marginale, un artiste dans l’âme. Ses cheveux sont bleus, rasés tout autour de sa tête, et retombent du côté droit de son visage, un peu en bas de sa mâchoire. Stain a un piercing au nez, aux oreilles, et un à l’arcade sourcilière qu’il porte moins souvent. Il a tatoué, juste en haut de sa clavicule, le mot «dare». Il arbore également de façon permanente deux bandes noires sur ses avant-bras. Sa jambe gauche est entièrement tatouée à l'effigie des univers de super-héros de Marvel et DC Comics. Côté vestimentaire, Stain a un côté plutôt punk. Il porte surtout des jeans de toutes sortes et des chemises ouvertes sur divers t-shirts. Il affectionne tout particulièrement ses vieilles converses et ses Doc Martens.


Caractère

Si, par hasard, vous étiez intéressé par la personne qu’est Stain, que voudriez-vous savoir en premier? Ses défauts? Ses qualités? Ses manies? Ses passions? On dit qu’on apprécie quelqu’un pour ses qualités, mais qu’on l’aime pour ses défauts, alors optons pour le côté de Stain le moins reluisant. Vous l’entendrez peut-être dire en riant qu’heureusement qu’il n’est pas croyant, car il irait sans l’ombre d’un doute directement en enfer, étant «coupable» de chaque péché capital… un peu comme beaucoup de gens de nos jours, d’ailleurs. Il se complait toutefois plus particulièrement dans la luxure. Homme ou femme, si vous correspondez physiquement à ses attentes, il s’arrangera généralement pour que vous finissiez dans son lit. Pour lui, le sexe – mais surtout la séduction – est un jeu auquel il se prête avec joie. Stain ne voit clairement pas pourquoi il se priverait des plaisirs charnels. En effet, ça n’a jamais tué personne (enfin, pas pour lui). Pourrait-on qualifier Stain de player? Sûrement. Il a tendance à considérer les personnes qu’il rencontre comme des objets – des potentiels partenaires sexuels – jusqu’à ce qu’elles-mêmes prouvent ont un certain intérêt. Cela a fait de lui, même lors de son vivant, un homme sournois et manipulateur, prêt à tout pour arriver à ses fins. Le pouvoir qu’il a eu à New-life n’a sûrement pas arrangé ce vilain défaut de sa personnalité.

Stain est également orgueilleux. Il n’osera jamais avouer ses torts, même s’il les connait parfaitement, et sait qu’il n’a pas raison. Cet orgueil a tendance à créer de nombreuses discordes avec les gens, et particulièrement les personnes qu’il apprécie. Il est très fermé envers ses sentiments et n’en parlera que très peu. Ses douleurs et incertitudes ne sont connues que de lui, de ses peinture et ses chansons qu'il compose seul. Et puis, le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il a une putain de grande gueule. S’il a quelque chose à dire, il ne se gênera pas, et pourra même se montrer blessant. L’arrogance a une place de choix dans son caractère – chose inévitable, puisqu’il prend souvent les gens pour des objets. Lorsqu’on ne lui a pas prouvé qu’on vaut plus que ce qu’il croit, Stain vous regarde de haut, vous méprise et n’hésitera pas à vous utiliser. Il est complètement insensible face aux gens pour qui il n’a pas considération (c'est-à-dire au moins 98% de la population de la Terre).  Par contre, une fois que vous avez gagné son respect, vous évitez sans doute la pire partie de son caractère. Il cessera de vous prendre de haut, écoutera attentivement vos opinions, n’essaiera pas de vous manipuler et, avec de la chance, ne tentera pas non plus de coucher avec vous. On pourrait presque dire qu'il sera agréable, le genre d'ami qu'on a toujours envie de voir. Vous aurez toutefois un tout autre problème avec lui : il désire tester les gens qu’il aime et qui l’aiment en retour. Il va souvent dépasser les bornes, tester vos limites afin de voir à quel point vous tenez à lui, ce qui n’est pas nécessairement facile à vivre. C'est comme s'il avait tant de mal à croire qu'on pourrait  l'aimer réellement qu'il se sent obligé de vérifier votre honnêteté en étant insupportable.

Mais heureusement, Stain a aussi des qualités, parce que sinon, je douterais fortement que quelqu’un ose l’approcher, pouvoirs attractifs ou pas. Étant un grand manipulateur, il sait se servir de ses charmes et de ses qualités pour attirer les gens. Le physique, bien  qu’avantageux, n’est pas tout ce qui compte. Bien sûr, il se sait très beau et use aussi bien de ses avantages physiques que de son originalité afin manipuler. Stain est donc un jeune homme très ouvert d’esprit et de premier abord accueillant. Il évite du mieux qu'il peut de juger les gens qu'il considère dignes de confiance. Comme dit plus haut, c’est à vous de poser les gestes pour remonter tranquillement dans son estime. Il a un humour particulier qu’il utilise régulièrement afin de détendre l’atmosphère, rendre les gens à l’aise avec lui et a une bonne humeur plutôt contagieuse. Si, lorsqu’il broie du noir ou est en colère, on sent tout de suite qu’on doit s’enfuir, le même principe s’applique pour les fois où son humeur est plus agréable. Quand Stain est joyeux, tout le monde le sait, c’est clair. Il rit sans cesse, fait des blagues, a de l’énergie à revendre. C’est généralement l’un des aspects de sa personnalité qu’il préfère montrer afin d’attirer des gens vers lui. Voir quelqu’un d’ouvert et d’accueillant les met tout de suite en confiance, et il le sait. Oui, il sait comment mettre les personnes qu’il approche en confiance, mais ça, est-ce une qualité, ou un fait s’ajoutant à sa nature manipulatrice? Sûrement un peu des deux. En tout cas, le jeune homme sait vous donner l’impression qu’il vous comprend totalement, qu’il est sensible et à l’écoute, alors qu’en réalité… si vous n’êtes pas quelqu’un qui lui est cher, c’est faux.

Et puis, s’il y a bien quelque chose qu’on ne peut lui enlever, c’est son côté artistique. Il a le dessin dans le sang et le pratique depuis qu’il a l’âge de tenir un crayon. D’ailleurs, à New-life, il est bédéiste. Notre jeune artiste aime également faire des toiles – abstraites, pour la plupart. Stain dit que ça le change du dessin et de la BD en général. De plus, il est un vrai mordu de musique : pas une journée ne passe sans qu’il en écoute et en joue. Il sait jouer de la guitare, de la basse électrique et chante, aussi. Cependant, il en fait seulement un passe-temps amusant. Il s’y connait bien en musique et en arts, ce qui fait de lui quelqu’un d’agréable avec qui on peut parler de culture. Il aime bien lire, mais il préfère de loin la bande-dessinée et la musique.

Petites précisions :

-Il fume beaucoup.
-Il est un vrai caféinomane.
-Les comicbooks qu’il préfère lire sont ceux de Spiderman et Deadpool, mais en ce moment, il est à fond dans les X-Men.
-Il raffole des sushis.
-Il passe souvent sa main dans ses cheveux.
-Il porte souvent le même jean rapiécé rempli de taches de peinture et d’encre.


Histoire

Jake Bishop était un petit garçon tout à fait banal. Bon, d’accord, il y avait le fait qu’il était une véritable boule d’énergie… quoique je crois qu’au point où il était, ce gamin était devenu un container d’énergie. Pour un premier enfant, il n’était franchement pas un cadeau : il courait partout, criait sans cesse et faisait des conneries de gosse. Bien sûr, avec l’âge, il s’est calmé, mais à vingt-quatre ans, il n’a toujours pas perdu son dynamisme. Sa mère, patiente, savait comment le calmer et l'aimait de tout son cœur.  D'ailleurs, le gamin profitait régulièrement de la douceur de sa mère. Cependant, pour son père, c'était tout autre chose. Il s'était probablement attendu à avoir un enfant beaucoup plus calme et n'a jamais donné tout l'amour et l'attention que son fils méritait. Il ignorait, la plupart du temps, ses requêtes - quelles qu'elles soient - et s'irritait rapidement face à son caractère explosif. L'attitude de son père par rapport à lui n'a pas arrangé les travers de la personnalité de Jake, loin de là: ça l'a lentement mais sûrement enfoncé dans une envie constante d'attirer l'attention sur lui. Jusqu’à ses cinq ans, il a été enfant unique. C’est à cet âge que sa petite sœur est née. En tant que gosse que cinq ans, il n’en avait franchement rien à foutre de sa cadette, mais a tout de même fini par s’intéresser au nouveau-né de la famille. Jake s’est attaché, jouait avec, lui  montrait toutes sortes de trucs. Pendant toute son enfance, pour la fillette, Jake a été un modèle, il a été son meilleur ami. Pour lui, sa soeur lui était extrêmement précieuse et il prenait son rôle de grand frère très au sérieux.

Jake a toujours été orgueilleux et têtu, si bien qu’au primaire, c’était souvent lui qui menait. Les autres enfants admiraient sa témérité, son courage et sa franchise, mais on pourrait simplifier tout cela en disant qu’il était assurément un enfant con. Son seul but? Impressionner, se faire regarder et admirer. Enfant, il avait déjà tendance à avoir une grande gueule et à manipuler ses camarades pour avoir ce qu’il désirait. C’est, entre autres, à cause de son caractère impossible et de son trop-plein d’énergie que sa mère a décidé de lui choisir une activité qui pourrait le calmer. Jake a donc eu, dès l’âge de six ans, des cours de dessins. Jamais il n’aurait cru en faire sa passion, car pendant un bon bout de temps, il a absolument détesté ça. Pour lui, rester assit à écouter un prof lui expliquer les rudiments du dessin était une véritable torture.Pourtant, il a bien fini par aimer ça. Voyant que son fils exécrait cette activité, sa mère a décidé de prendre les choses en main et de l’emmener voir un magasin de comicbooks, sachant qu’il aimait bien les super héros.Elle lui en a acheté quelques uns, dont certains de Spiderman et de Deadpool, lui montrant ce qu’il pourrait faire avec le dessin, une fois adulte. Jake a tout de suite été captivé par la qualité des dessins se retrouvant dans ces livres, par les histoires qui y étaient racontées, et a redoublé d’efforts pour améliorer ses capacités en dessin. Dès lors, il était devenu un peu plus calme – du moins lorsqu’il prenait quelques heures pour dessiner. Son père, quant à lui, désapprouvait la nouvelle passion de son fils, clamant qu'il aurait dû jouer dans une équipe de hockey afin de dépenser cette quantité industrielle d'énergie qu'il avait.

On pourrait donc dire qu’il a eu une enfance globalement heureuse et normale, avec une mère aimante et une petite sœur qu’il adorait. Par contre, cette petite vie tranquille a fini par changer du tout au tout à ses treize ans, lorsque ses parents ont divorcé. Sur le coup, Jake l'a bien pris, ayant remarqué depuis longtemps les discordes de ses parents. C’est plutôt la suite qui a totalement chamboulé la vie de l’adolescent, lorsque son père est parti en Europe, ne revenant que très rarement. Sa mère a donc eu, tout naturellement, la garde de ses enfants et a emménagé avec un amant qu’elle avait depuis un temps. Un homme totalement inconnu de Jake et sa sœur. Un territoire presque hostile. On se doit de le mentionner, l'adolescent ne s’est jamais entendu avec le conjoint de sa mère. À vrai dire, ils se sont probablement détestés dès le premier regard. Pour Jake, cet homme n’était qu’un imposteur, quelqu’un essayant de voler le rôle que son père avait jusqu’à maintenant dans sa vie, un vil suceur du temps et de l’attention que sa mère pouvait leur accorder, à lui et sa soeur. Pour son beau-père, Jake n’était qu’une tache à sa vie, c’est le moins qu’on puisse dire. Un préadolescent chiant qui compliquait sa relation avec la femme qu’il fréquentait.

Cet homme n’était pourtant pas fondamentalement mauvais, ni même violent. Il était tout à fait banal,gentil envers sa mère et sa sœur adorée, mais quand Jake décide qu'il déteste quelqu'un, tout est fini. Il avait, en quelque sorte, besoin de mettre tous ses problèmes sur la faute de quelqu'un, et ce quelqu'un était son beau-père. Les disputes ont eu vite fait d’éclater. Pas un jour se passait sans qu’on entende le fils et le beau-père s’engueuler, des insultes fuser et des objets voler dans la maison. L’atmosphère est rapidement devenue complètement impossible à vivre, et lorsque le jeune homme ne fichait pas le camp de la maison, il faisait tout pour être insupportable. Sa sœur s'est éloignée peu à peu de lui, ne voyant plus en son grand frère un modèle, mais un véritable problème sur deux pattes. Jake ne le voyait pas, mais en quelque sorte,il blessait sa petite soeur.  Il lui manquait énormément. Parfois, le jeune homme retournait lui parler, passer du temps avec elle. Lorsque quelqu'un l'embêtait, il s'en chargeait. Mais plus rien n'était pareil. Avec ces nouveaux problèmes, la propension que Jake avait pour attirer toute l’attention vers lui est montée en flèche. Il était agressif, se mettait en rogne pour un oui ou pour un non, se battait beaucoup plus souvent que nécessaire à l’école, et on ne parlera même pas de ses notes pitoyables. Il était insolent à outrance envers ses professeurs, sa famille et parfois même ses amis.

Après un temps, les bagarres n’étaient plus assez. Pourquoi n’avoir l’attention que les éphémères minutes où il s’arrangeait pour tabasser un autre mec? Ses envies de batailles ont donc clairement chuté, sans pour autant s’éteindre totalement. Dans un premier temps, pour attirer les regards de tout le monde sur lui, il s’est teint les cheveux en bleu et a rasé chaque côté de con crâne. Il a également commencé à s’intéresser aux piercings et aux tatouages. Son premier piercing a donc été l’anneau à son nez qu’il arbore toujours. Cette apparence avait aussi pour but de choquer le plus possible sa mère et son beau-père. C’était l’une de ses nombreuses façons de les narguer complètement. Il n'avait jamais accepté le départ de son père, et rejetait de toute son âme sa mère et son nouveau compagnon de vie. C’est aussi à ce moment de sa vie qu’il a commencé à s’intéresser véritablement au sexe et au jeu de la séduction. Jake s’est rapidement rendu compte que son style radicalement différent additionné à sa beauté physique et à son fort caractère attirait de nombreuses filles vers lui. Le jeune homme ne s’attendait pas tout à fait à ce genre d’attention, mais a accueilli avec joie les avances que les adolescentes de son âge lui faisaient. C’est donc à l’âge de seize ans qu’il a eu ses premières relations sexuelles. Dès lors, il n'a eu aucun scrupule pour manipuler les filles et garçons s'intéressant à lui, ne les considérant que comme de possibles conquêtes.

Malgré les problèmes évidents qu’il apportait à la maison et ses mauvaises notes, Jake a fini par terminer l’école secondaire sans trop de heurts. Il n’était, somme toute, qu’un adolescent turbulent et chiant qui recherchait sans cesse l’attention. Quelques mois avant ses dix-huit ans, sa mère lui a donné un ultimatum: il devait se chercher un job et un appartement dans une autre ville afin de partir de chez elle à sa majorité. D'après elle, il aurait besoin d'une année «off» avant de tenter une inscription à l'université. En effet, vu son comportement, il n'avait aucune chance d'accéder aux études supérieures. La pauvre femme espérait que son fils se reprendrait en main, qu'il deviendrait un homme mature. Ç’a été, pour Jake, l’année décisive : celle précédant sa mort. Le jour de son anniversaire, ses valises étaient déjà faites. Il est donc parti de chez lui rempli de hargne et de mépris, ne prenant même pas le temps de dire au revoir. Il s'est installé dans un petit appartement de la métropole la plus proche après s'être trouvé un job dans un magasin de disques. Il se trouvait du temps libre,en-dehors de son job, travaillant sans relâche sur son projet de bande dessinée et tentant de trouver un éditeur susceptible de la publier. Au premier abord, il semblait avoir une vie normale, tranquille. Toutefois, vivant seul pour la première fois de sa vie et habitant une métropole, son comportement a fini par dégénérer. Il s’est inévitablement mis à réfléchir à ses actions passées, à se demander s’il n’était pas le seul coupable de ce qu’il avait longtemps appelé son malheur. Il s’est rapidement rendu compte qu’il avait fini par décevoir tout le monde autour de lui, si bien que sa propre mère l’a chassé de chez elle. Il se mit à se détester pour ce qu'il était. Il savait qu'il n'avait jamais été le «good guy», et qu'il ne le serait sans doute jamais, et ça le rongeait. Il s'en voulait d'avoir blessé sa famille.

C’est, bien sûr, à ce moment que les remords et la solitude ont commencé à se manifester chez lui. Mais, vous voyez, lorsqu'on a toujours vécu d’une seule et même manière et que personne n’est là pour nous aider, nous dire ce qu’il serait bon de faire, on s’enfonce dans nos propres problèmes. Tout ce que ce jeune homme connaissait étaient la manipulation et le sexe. Il a donc continué à faire ce qu’il avait toujours fait. En-dehors de son travail et de son projet de bande-dessinée, il sortait dans de nombreuses boîtes de nuit, buvait, se droguait et ramenait des femmes ou des hommes dans son petit appartement. Il a même eu deux ou trois petites amies, mais chacune d’elles ont fini par ficher le camp de chez lui en hurlant ou en pleurant. Le départ de Stefany, la seule fille dont il est réellement tombé amoureux, l'a particulièrement affecté. Aucune n’a jamais pu supporter le caractère de Jake, malgré les bons moments qu’il pouvait leur apporter. Notre jeune artiste aurait pourtant pu changer, mais ne pouvait pas le faire seul. Il ne savait même pas par où commencer, ne connaissait pas vraiment les causes de sa nature manipulatrice, de son envie insatiable de dépasser les bornes, de tester les limites des gens qui lui offrent leur amour ou leur amitié. Pour ne pas arranger les choses, il avait beau bosser jusqu’à pas d’heures sur ses bandes dessinées, améliorer son talent déjà considérable en dessin, ses tentatives de faire connaître son art échouaient sans cesse. Jake a vite fini par se demander ce qu’il foutait de sa vie, s’il pouvait changer, connaître une carrière de dessinateur comme il l’avait toujours rêvé. Sa famille lui parlait rarement, chaque personne finissait inévitablement par déserter sa vie.

Après presque un an de cette vie, il s’est dit que rien n’allait changer. Je vous l’accorde, peut-être est-ce un peu fataliste de se dire une telle chose à dix-neuf ans, mais pour quelqu’un de désespéré, aucun futur n’existe. Il avait beau tenter de trouver du plaisir dans l’art, la musique, le sexe ou les substances illicites, il n’y trouvait plus aucun attrait. Il voyait à quel point sa vie avait été vide, sans réel sens. Une enfance banale, une adolescence qu'il avait lui-même rendue difficile, et le début d'une vie d'adulte complètement fade. Alors que de nombreuses personnes auraient été heureuses de l'existence qu'il menait, depuis qu'il était parti de chez sa mère, lui la trouvait insupportablement terne.  La vérité, c'est qu'il avait perdu goût à tout, voyait ses potentiels efforts afin de devenir bédéiste comme une montagne insurmontable. Ça, c'est ce qu'on appelle la dépression. Et la dépression à long terme, lorsque aucune aide n'est proposée, ou qu'on n'en cherche tout simplement pas, peut être dangereuse. C’est donc le premier avril, à l’âge de dix-neuf ans, que Jake s’est tué par un coup de d’arme à feu à la tête, dans son minuscule appartement. Sur la table, on pouvait retrouver une note qu’il avait lui-même écrite : «Premier avril 2008, parce que ma vie a été une véritable blague».

Personne, mis à part sa soeur, n'a semblé se rendre réellement compte de la mort du jeune homme de dix-neuf ans. Ses parents vivaient déjà comme s'il n'existait plus. Il n'avait pas réellement d'amis qui auraient pu être choqués par son suicide et a vite été remplacé à son boulot. Il était, de son vivant, déjà un fantôme.

«Quelque chose que je veux changer? Que plus personne ne puisse me fuir.»

Jake Bishop, maintenant appelé Stain, ne s'est pas volatilisé de ce monde, comme il espérait. Il a plutôt atterri à New-life.com et a tout recommencé. Ironiquement, il ne s'est jamais senti aussi vivant.




Dernière édition par Stain le Mer 19 Fév - 10:29, édité 10 fois
Invité
avatar
"Invité"
Invité
Invité
"Invité"
bla
Stain: aussi tenace qu'une tache
(Ven 2 Aoû - 14:02)
bal
Bienvenue ♥️
Bonne continuation pour ta fiche cute
Invité
avatar
Player
"Player"
Icône personnage :
Framboises : 318
Sac à dos : Rien
Badges :
Péché capital : Paresse
Fiche : www.
Pouvoir : Calmer/endormir les gens grâce à la voix
Boîte à sms : www.
"Player"
Icône personnage :
points
Framboises : 318
points
Sac à dos : Rien
points
Badges :
points
Péché capital : Paresse
points
Fiche : www.
points
Pouvoir : Calmer/endormir les gens grâce à la voix
points
Boîte à sms : www.
points
bla
Icône personnage :
Framboises : 318
Sac à dos : Rien
Badges :
Péché capital : Paresse
Fiche : www.
Pouvoir : Calmer/endormir les gens grâce à la voix
Boîte à sms : www.
Icône personnage :
Framboises : 318
Sac à dos : Rien
Badges :
Péché capital : Paresse
Fiche : www.
Pouvoir : Calmer/endormir les gens grâce à la voix
Boîte à sms : www.
Stain: aussi tenace qu'une tache
(Ven 2 Aoû - 15:45)
bal
Bienvenue sur new-life. ♥
Si tu as des questions, ou besoin d'aide, n'hésite pas à me demander. ~ 'Fin, pour l'instant, tu as l'air de tout maîtriser.
Bonne chance pour finir ta fiche. o/


avatar
Non validé
"Non validé"
Icône personnage :
Framboises : 259
Sac à dos : Rien
Badges :
Péché capital : Aucun
Fiche : www.
Pouvoir : Aucun
Avatar : Aucun
Boîte à sms : www.
"Non validé"
Icône personnage :
points
Framboises : 259
points
Sac à dos : Rien
points
Badges :
points
Péché capital : Aucun
points
Fiche : www.
points
Pouvoir : Aucun
points
Avatar : Aucun
points
Boîte à sms : www.
points
bla
Icône personnage :
Framboises : 259
Sac à dos : Rien
Badges :
Péché capital : Aucun
Fiche : www.
Pouvoir : Aucun
Avatar : Aucun
Boîte à sms : www.
Icône personnage :
Framboises : 259
Sac à dos : Rien
Badges :
Péché capital : Aucun
Fiche : www.
Pouvoir : Aucun
Avatar : Aucun
Boîte à sms : www.
Stain: aussi tenace qu'une tache
(Ven 2 Aoû - 22:47)
bal
Merci à vous ♥

Je viens tout juste de terminer ma fiche ~


avatar
Deadly Sin
"Deadly Sin"
Icône personnage :
Framboises : 844
Sac à dos : Rien
Badges :
Péché capital : Orgueil
Fiche : www.
Pouvoir : Illusion
Avatar : Izaya & Kanra - Durarara !!
Boîte à sms : www.
"Deadly Sin"
Icône personnage :
points
Framboises : 844
points
Sac à dos : Rien
points
Badges :
points
Péché capital : Orgueil
points
Fiche : www.
points
Pouvoir : Illusion
points
Avatar : Izaya & Kanra - Durarara !!
points
Boîte à sms : www.
points
bla
Icône personnage :
Framboises : 844
Sac à dos : Rien
Badges :
Péché capital : Orgueil
Fiche : www.
Pouvoir : Illusion
Avatar : Izaya & Kanra - Durarara !!
Boîte à sms : www.
Icône personnage :
Framboises : 844
Sac à dos : Rien
Badges :
Péché capital : Orgueil
Fiche : www.
Pouvoir : Illusion
Avatar : Izaya & Kanra - Durarara !!
Boîte à sms : www.
Stain: aussi tenace qu'une tache
(Sam 3 Aoû - 12:05)
bal
Deadly Dogs;





Fiche validée. ♥

Parce que je n'ai plus qu'une minute pour te valider, je vais speeder. ~
Tout d'abord, j'aime beaucoup ton personnage, et j'aimerai bien qu'on se fasse un petit RP ensemble un de ces jours, car je pense que leur rencontre pourrait donner quelque chose d'assez... Amusant?

Enfin, je n'ai pas le temps d'approfondir plus, amuse toi bien ici, et bon RP, touça. ♥




Nyah, merci pour ce vava Andros. >w< *in love*
Page 1 sur 1

Ouvrir les outils de navigation et modération
Sauter vers: